Accéder au contenu principal
Roumanie/ Présidentielle

Les Roumains ne boudent pas les urnes

Un couple de Roms roumains sort d’un isoloir du bureau de vote de Sintesti, près de Bucarest, le 22 novembre 2009.
Un couple de Roms roumains sort d’un isoloir du bureau de vote de Sintesti, près de Bucarest, le 22 novembre 2009. EUTERS/Bogdan Cristel

Une participation plus forte que prévue, c’est le premier enseignement du scrutin présidentiel qui a lieu, ce dimanche, en Roumanie. Pas moins de 12 candidats sont en lice, mais les deux favoris sont le président sortant de centre-droit Traian Basescu, et son rival, le chef de file de l'opposition social-démocrate et président du Sénat Mircea Geoana. Ce scrutin est aussi couplé à un référendum sur une réforme du Parlement.

Publicité

Avec notre correspondant à Bucarest, Luca Niculescu

Ce dimanche, six heures après l’ouverture des bureaux de vote, la participation était de 21%, d'après le Bureau électoral central. Un bon taux de participation selon les habitudes de vote roumaines. Cela peut s’expliquer par la campagne électorale qui était devenue très vive ces derniers jours, mais aussi par la météo. Il faisait en effet très beau ce dimanche en Roumanie ce qui est rare à la fin novembre. Et ce facteur compte, quand il s’agit d’électeurs qui vivent à la campagne. Or, 40% des Roumains vivent à la campagne.

A ce scrutin présidentiel s’ajoute un référendum. Les Roumains doivent aussi se prononcer sur une réforme du Parlement à l’initiative du président sortant Traian Basescu qui brigue un deuxième mandat. Son projet est une réforme de l’Etat et il veut commencer par une réduction du nombre de parlementaires qui devrait passer de 471 à 300. Il veut également transformer le Parlement bicaméral actuel en un Parlement monocaméral.

Ses adversaires l’accusent de populisme et lui reprochent de se servir de l’arme du référendum de manière abusive pour s’assurer un deuxième mandat. Mais, dans un pays où la classe politique dans son ensemble est largement discréditée, cette initiative du président a toutes les chances de passer aujourd’hui.

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.