Accéder au contenu principal
Climat

Vous avez-dit gaz à effet de serre ?

L'aviation constitue 3% des émissions de CO2 en Europe.
L'aviation constitue 3% des émissions de CO2 en Europe. Communautés européennes. 2009

L’industrialisation massive et le recours aux  énergies fossiles tout au long du XXème siècle ont contribué à l’augmentation des émissions de gaz à effet de serre, déjà  naturellement présents dans l’atmosphère. 

Publicité

L’organisation météorologique mondiale est formelle : l’activité industrielle a été multipliée par 40 au cours du siècle précédent. Cela a entraîné une multiplication par 10 des émissions de gaz à effet de serre, comme le dioxyde de carbone (CO2).

Au début des années 1900, le CO2 présent dans l’air était d'environ 280 parties par millions par volume (ppmv). Fin 2007, ce chiffre est passé à 383 ppmv. Chaque année cette donnée évolue en fonction du cycle de photosynthèse et d’oxydation.

En ce qui concerne les autres gaz à effet de serre, comme le méthane (CH4) par exemple –provenant de la décomposition de matières organiques- leur présence dans l’air a considérablement augmenté suite à l’essor industriel. Durant la période que l’on peut qualifier de « préindustrielle » la concentration du méthane dans l'air était de 700 parties par milliard par volume (ppbv). En 2007 elle est passée à environ 1789 ppbv, selon l'organisation météorologique mondiale.

L’augmentation des émissions de gaz à effet de serre endommage l’atmosphère. Ils provoquent un réchauffement notable de la surface de la planète et de la partie inférieure de l’atmosphère, absorbant la chaleur renvoyée par la Terre pour la rejeter de nouveau vers sa surface.

Le réchauffement climatique global de 1850 à la fin du XXème siècle était équivalent à un forçage radiatif de 2,5W/m2 (*). Le CO2 est responsable d’environ 60% de ce réchauffement. Le méthane d’environ 25%. Les halocarbones, (nom donné à divers gaz industriels à l'exception du chlorure de méthyle, naturel) utilisés en grande quantité dans les vaporisateurs et les réfrigérateurs -largement suspectés de détruire la couche d'ozone stratosphérique- sont responsables des 15% restants du réchauffement climatique.

Si la quantité de CO2 relâchée dans l’air venait à doubler par rapport à la période précédent l’industrialisation de masse, le réchauffement climatique serait alors estimé à 4W/m2.

(*) Forçage radiatif : différence entre l'énergie radiative reçue et l'énergie radiative émise par un système climatique donné. Si il est positif on assiste à un réchauffement. Si il est négatif il entraîne un refroidissement.

Quels sont les gaz a effet de serre?

Les principaux gaz à effet de serre non-artificiels sont :

• la vapeur d'eau (H2O) ;
• le dioxyde de carbone (CO2) ;
• le méthane (CH4) ;
• le protoxyde d'azote (N2O) ;
• l'ozone (O3).

Les gaz à effet de serre d'origine industrielle sont :

• les hydrochlorofluorocarbures, comme le HCFC-22 (un fréon) ;
• les chlorofluorocarbures (CFC) ;
• le tétrafluorométhane (CF4) ;
• l'hexafluorure de soufre (SF6).
 

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.