Accéder au contenu principal
Europe

Les cadres touchés par la crise

File d'attente devant l'agence pour l'emploi à Madrid le 24 avril 2009.
File d'attente devant l'agence pour l'emploi à Madrid le 24 avril 2009. (Photo : Sergio Perez/Reuters)

Les embauches de cadres chutent en Europe. C’est ce qui ressort d’une enquête de l’Association pour l’emploi des cadres (Apec) publiée mercredi 25 novembre 2009. Le Royaume-Uni et l’Espagne sont les plus touchés.

Publicité

L’emploi des cadres en Europe souffre de la crise. Les recrutements des entreprises européennes entre juillet 2009 et juin 2010 devraient accuser une chute comprise entre 9% et 22% par rapport à la même période de l’an dernier. Selon l’enquête réalisée par l’Apec auprès de 4 140 entreprises (*), entre 360 000 et 420 000 cadres européens seront recrutés, au lieu des 463 000 embauches pour la période juillet 2008-juin 2009. Ces chiffres se rapprochent du niveau historiquement bas observé après 1993. Moins de 400 000 cadres avaient alors été embauchés.

Deux pays, la France et l’Allemagne, tirent un peu mieux leur épingle du jeu. « Tous les pays devraient continuer à subir les effets de la crise économique, mais la France et l'Allemagne devraient afficher des baisses plus modérées que leurs voisins » sous l'effet d'une « timide reprise en 2010 », explique l’Apec.

Les profils expérimentés

Pour la période 2009-2010, les embauches en France pourraient accuser une baisse comprise entre 5% et 23%. En Allemagne, le coup de frein pourrait aller jusqu’à moins 20%. Le Royaume-Uni, pays le plus recruteur de cadres en Europe, pourrait accuser une baisse de 28%. L’Espagne et la Belgique voient également leurs marchés du travail cadre s’effondrer avec une chute respective de 28% et 36%.

L’étude de l’Apec montre également qu’en période de crise, les entreprises privilégient les profils expérimentés, tandis que lors des recrutements massifs, les jeunes cadres ont davantage d’opportunités. La France est le pays où les entreprises ont recruté proportionnellement le plus de débutants. En 2009, les jeunes cadres et débutants ont représenté 18% des embauches contre 10 % en Allemagne et 4% au Royaume-Uni.

Premier recruteur : la Recherche et Développement

L’enquête fournit également des informations précieuses sur les secteurs qui résistent mieux à la crise. Les cadres en Recherche et Développement sont épargnés. Ils représentent 29% des profils recherchés. Viennent ensuite les commerciaux (24%). L’informatique, secteur traditionnellement porteur d’emplois, enregistre une chute brutale. Elle ne représente plus que 10% des embauches contre 25% dans la période précédente. Avec la récession, les entreprises ont, en effet, revu à la baisse leurs budgets liés aux projets informatiques.

Près des trois-quarts des entreprises se disent également touchées par la crise, selon l’Apec. Près de 24% ont, en conséquence, modifié leur organisation du travail, en recourant notamment au chômage partiel ou en diminuant les heures supplémentaires. 46% ont mis en place une politique de réduction ou d'optimisation des coûts de fonctionnement, et 18% ont reporté ou gelé les embauches de cadres.

( *) Pour son enquête sur les cadres en Europe, l’Apec a interrogé près de 4 140 entreprises dans huit pays européens (Allemagne, Belgique, Espagne, France, Italie, Luxembourg, Pays-Bas, Royaume-Uni) ainsi que la Suisse.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.