Accéder au contenu principal
Iran / Russie

L'Iran menace de poursuivre la Russie devant la justice internationale

Image du 27 septembre 2009 de la télévision iranienne Press TV montrant des tirs de missiles.
Image du 27 septembre 2009 de la télévision iranienne Press TV montrant des tirs de missiles. Reuters/Press TV

L'Iran menace de poursuivre la Russie devant la justice internationale si elle ne lui livre pas comme convenu le système antimissile S-300. Téhéran accuse les Russes de céder ainsi aux pressions des pays occidentaux et d'Israël. 

Publicité

Ce système de défense donnerait à Téhéran une chance de contrer une éventuelle décision américaine ou israélienne de bombarder ses installations nucléaires que l'Occident suspecte d'avoir une destination militaire. Le contrat signé entre Téhéran et Moscou remonte à 2007 mais la livraison du système antimissile était attendue pour le premier trimestre 2009.

Des retards techniques ont été évoqués mais il n'est bien sûr pas du tout indifférent que cette question soit remise sur le tapis des discussions par Téhéran et cela à quelques semaines de l'échéance du délai qui lui a été fixé pour répondre à la proposition internationale de faire enrichir son uranium à l'étranger sous le contrôle de l'agence atomique, l'AIEA.

Début novembre, alors que les Etats-Unis se déclaraient consternés par l'entêtement iranien, Téhéran avait déjà accusé la Russie de céder aux pressions américaines et au « lobby sioniste » comme l'avait dit son commandement militaire. Il le répète aujourd'hui, sur fond de manœuvres militaires, assurant en même temps que l'Iran peut se passer de la technologie russe. De son côté, Moscou souffle le chaud et le froid vis-à-vis de l'Iran, mais aussi des Occidentaux et d'Israël.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.