Accéder au contenu principal
Cambodge

Coup de théâtre au procès de Duch

Duch lors de son procès, le 26 novembre 2009.
Duch lors de son procès, le 26 novembre 2009. Reuters

Me François Roux, l'avocat français de Duch, patron de la prison de Tuol Sleng sous le régime khmer rouge, a estimé jeudi que les procureurs avaient « raté leur rendez-vous avec l'Histoire » en réclamant 40 ans de prison contre son client. L'avocat s'est insurgé contre un réquisitoire qui, selon lui, ne tient nul compte de la coopération de l'accusé avec la justice.

Publicité

Avec notre correspondante à Phnom Penh, Anne-Laure Porée

Me, François Roux, a renoncé en début de journée au plaidoyer de culpabilité qui était pourtant, depuis le début du procès, un axe de sa stratégie de défense. Il y a été contraint par la demande d’acquittement formulée mercredi par son homologue cambodgien.

Après avoir reconnu le désaccord au sein de la défense, François Roux s’est attaqué avec virulence aux réquisitoires des procureurs. Il leur a reproché leurs mots durs contre son client qu’il a décrit comme un homme à genoux, demandant pardon. L'avocat s'est insurgé contre un réquisitoire qui, selon lui, ne tient nul compte de la coopération de l'accusé avec la justice, des preuves qu'il a apportées pour nourrir l'accusation et ses aveux répétés à l'audience et lors de l'instruction.

Selon lui, les procureurs se sont trompés de procès en ne tenant pas compte de la reconnaissance des faits par Duch, ni de sa collaboration. Il les a accusés de réinventer l’Histoire et de falsifier l’image de son client. Il a rappelé le contexte de terreur, de secret et de discipline en vigueur sous les Khmers rouges, puis a plaidé le crime d’obéissance et les circonstances atténuantes. Il a enfin invité la cour à considérer la réinsertion de Duch dans la société.

Les parties civiles ont réagi vigoureusement et déclaré à la sortie de la plaidoirie : « que les familles des victimes, elles, portent leur chagrin à perpétuité ». 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.