Accéder au contenu principal
Mauritanie / Espagne

Trois humanitaires espagnols enlevés entre Nouadhibou et Nouakchott

Carte de la Mauritanie
Carte de la Mauritanie RFI

Trois ressortissants espagnols ont été enlevés par des hommes armés, dimanche 29 novembre, dans le nord-ouest de la Mauritanie alors qu'ils circulaient sur la route Nouadhibou-Nouakchott, au sein d'un convoi de véhicules acheminant de l'aide humanitaire depuis Barcelone. Cet enlèvement intervient trois jours après celui d'un ressortissant français, kidnappé dans le nord-est du Mali voisin. 

Publicité

Le ministre espagnol des Affaires étrangères, Miguel Angel Moratinos, a confirmé l’information : trois personnes, deux hommes et une femme, appartenant à une ONG espagnole, ont été enlevés par des individus armés non identifiés dimanche.

C’est sur la route côtière menant de Nouakchott, la capitale, à Nouadhibou, au nord, que l’attaque a eu lieu. Un convoi de cinq véhicules qui, selon le quotidien El Pais, appartient à l’ONG espagnole Barcelona Acció Solidaria, a été assailli à 170 km au nord de Nouakchott par des hommes masqués et en armes. Selon la gendarmerie mauritanienne, les ravisseurs se seraient emparés du dernier 4x4 de la caravane et de ses occupants avant de fuir vers l’est, à l’intérieur des terres. Les otages espagnols seraient donc au nombre de trois.

Les forces de police et l’armée mauritaniennes se sont immédiatement déployées pour poursuivre les ravisseurs. Les autres membres du convoi qui comptait une vingtaine de personnes sont sains et saufs.

D’après El Pais, la caravane de l’ONG aurait quitté Barcelone il y a une quinzaine de jours pour rejoindre la Gambie en traversant le Maroc, la Mauritanie et le Sénégal. Elle serait notamment chargée d’apporter du matériel informatique ou des machines à coudre dans ces pays.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.