Accéder au contenu principal
Football

Ballon d’Or 2009: Lionel Messi plébiscité

L'Argentin Lionel Messi.
L'Argentin Lionel Messi. Reuters

Lionel Messi a été désigné Ballon d’Or France Football 2009. L’attaquant argentin du FC Barcelone a réuni 473 votes sur 480 possibles contre 233 pour le Portugais Cristiano Ronaldo (Real Madrid) et 170 pour l'Espagnol Xavi Hernandez (FC Barcelone). Ce record récompense la saison exceptionnelle d’un joueur vainqueur, entre autre, du championnat d’Espagne et de la Ligue des champions.

Publicité

« Léo est notre perle rare... »

Eric Abidal

Pour son entraîneur au FC Barcelone, Pep Guardiola, il est le meilleur joueur au monde. Pour les journalistes-électeurs du Ballon d’Or France Football - venus du monde entier (1) - Lionel Messi est en tout cas l’incontestable footballeur de l’année 2009. « C'est pour moi un grand honneur d'être élu Ballon d'Or, mais aussi d'être le premier Argentin dans l'histoire à recevoir ce trophée (2) », a déclaré l’intéressé à France Foot.

Lionel Andrés Messi, 22 ans, attaquant du FC Barcelone, a réuni 473 votes sur 480. Un record. « Je savais que je figurais parmi les favoris, parce que le Barça a quand même connu une année 2009 fructueuse où on a tout gagné. Mais je ne pensais pas m'imposer par une marge aussi importante », a-t-il commenté. Le petit ailier né à Rosario devance le Portugais Cristiano Ronaldo, passé cet été de Manchester United au Real Madrid. Le Ballon d’Or 2008 cumule 233 points contre 170 pour Xavi Hernandez et 149 pour Andres Iniesta, les deux coéquipiers espagnols de Messi au Barça.

Viva Barcelona

Lionel Messi buteur face à Manchester United, en finale de la Ligue des champions 2009.
Lionel Messi buteur face à Manchester United, en finale de la Ligue des champions 2009. Reuters

Par-delà le sacre (attendu) de Lionel Messi, c’est un véritable plébiscite barcelonais auquel se sont livrés les électeurs du bihebdomadaire France Football. Le Camerounais Samuel Eto’o, parti cet été de Catalogne à l’Inter Milan, et le Suédois Zlatan Ibrahimovic, qui a effectué le chemin inverse, occupent aussi les 5es et 7es places. Quant au premier Français, Thierry Henry, il porte aussi les couleurs du FCB et termine à la 15e place. Normal puisque les Blaugrana ont tout raflé en 2008-09 avec une Ligue des champions (C1), une Supercoupe d’Europe, un championnat d’Espagne, une Coupe du Roi, et une Supercoupe d’Espagne.

Lionel Messi a pris toute sa part dans ces succès marquant notamment le but du 2-0 en finale de C1 face à Manchester United. Malgré ses 169 cm, « Léo » s’était élevé dans le ciel de Rome à la 70e minute pour tromper Edwin van Der Sar d’une tête bien placée. Des buts, Messi en a mis 23 en Liga et 9 en Champions League (meilleur artificier). Souvent décisifs, ils ont permis au Barça d’engranger les succès. Le joueur formé au club n’a peut-être pas l’influence d’un Xavi ou d’un Iniesta dans le jeu catalan, mais il a souvent fait la différence balle au pied, dans des chevauchées fantastiques, comme celle effectuée en Coupe du Roi, face à Getafe, en 2007. Une copie quasi-conforme du but inscrit par Diego Maradona en Coupe du monde 1986, face à l’Angleterre.

Nul n’est prophète en son pays

Lionel Messi n'est pas aussi bon sous le maillot argentin.
Lionel Messi n'est pas aussi bon sous le maillot argentin. Reuters

Diego Maradona, Lionel Messi. Si la filiation semble évidente, le manque de feeling entre les deux hommes l’est tout autant. Depuis qu’il est devenu sélectionneur de l’Argentine, « El Diez » n’a pas su exploiter le talent de son successeur désigné, évoluant en pointe plutôt qu'à l'aile ou en meneur de jeu. Les critiques sur le rendement d’une Albiceleste inconsistante n’ont cessé de pleuvoir. L’Argentine s’est qualifiée difficilement pour la Coupe du monde 2010.

Reste donc, pour la « Puce » – son surnom en Espagne – à confondre ses derniers détracteurs, cet été, en Afrique du Sud en réussissant un grand Mondial. Histoire de confirmer que, malgré des problèmes de croissance qui ont pourri son adolescence, Lionel Messi est devenu un très grand joueur par le talent.

1. Lionel Messi (Argentine, FC Barcelone) : 473 points
2. Cristiano Ronaldo (Portugal, Manchester United puis Real Madrid) : 233 pts
3. Xavi (Espagne, FC Barcelone) : 170 pts
4. Andrés Iniesta (Espagnol, FC Barcelone) : 149 pts
5. Samuel Eto'o (Cameroun, FC Barcelone puis Inter Milan) : 75 pts
6. Kaka (Brésil, Milan AC puis Real Madrid) : 58 pts
7. Zlatan Ibrahimovic (Suède, Inter Milan puis FC Barcelone) : 50 pts
8. Wayne Rooney (Angleterre, Manchester United): 35 pts
9. Didier Drogba (Côte d'Ivoire, Chelsea): 33 pts
10. Steven Gerrard (Angleterre, Liverpool) : 32 pts


(1) Depuis 2007, le Ballon d'Or est attribué par un jury international composé de journalistes spécialisés, à raison d'un représentant par fédération affiliée à l'UEFA et d'un représentant par fédération ayant participé au moins une fois à une phase finale de Coupe du Monde, affiliée à une autre confédération (CAF, CONMEBOL, CONCACAF, AFC, OFC).
(2) Avant 1995, le Ballon d'Or France Football récompensait uniquement les joueurs européens. Alfredo Di Stefano, hispano-argentin, avait été élu en 1957 et 1959 tandis qu'Omar Sivori, sacré en 1961 était, lui, italo-argentin.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.