Accéder au contenu principal
Allemagne / Justice

Demjanjuk malade, le procès est suspendu

John Demjanjuk, l'ancien gardien du camp de concentration Sobibor ne s'est pas présenté au tribunal pour raisons de santé.
John Demjanjuk, l'ancien gardien du camp de concentration Sobibor ne s'est pas présenté au tribunal pour raisons de santé. REUTERS/Michaela Rehle

Ce devait être en principe le troisième jour de procès pour John Demjanjuk. Mais, les audiences se succèdent au rythme des demandes des avocats de la défense pour suspendre le procès. Demjanjuk, âgé de 89 ans et accusé d'avoir participé à l'extermination de 27 900 juifs à Sobibor, joue de son état de santé. Ce mercredi, le juge a dû annuler l'audience.  

Publicité

Avec notre envoyée spéciale à Munich, Heike Schmidt

La salle d’audience avec ses 147 places est comble pour ce troisième jour du procès. Les 22 parties civiles ont pris place au premier rang et n’attendent que l’arrivée de l’accusé, mais John Demjanjuk n’apparaît pas. Le juge prend alors la parole pour déclarer que le médecin de la prison a déconseillé le transfert du vieil homme vers le tribunal. A son réveil, il se serait plaint de maux de tête et sa température aurait été de 37,5 degrés Celcius.

Quand les personnes présentes dans le tribunal, notamment les témoins, ont entendu ce 37,5 degrés, vous imaginez bien les soupirs dans la salle et la déception des rescapés de l’Holocauste ici présents qui vont devoir retourner aux Pays-Bas.

Seulement cinq parties civiles ont pu être entendues lors de la journée du mardi 1er décembre. Avec dignité, ces témoins ont raconté comment ils ont échappé aux chambres à gaz et quelles souffrances ils ont endurées en tant qu’orphelins de parents déportés.

L’avocat de la Fondation Sobibor se montre toutefois très satisfait du procès. Les victimes ont attendu ce moment pendant plus de 60 ans, a déclaré Emanuel H. Bloch, ils vont patiemment attendre que John Demjanjuk soit rétabli et que justice soit enfin rendue.

La reprise du procès est prévue le 21 décembre.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.