Accéder au contenu principal
Sahel

Drogue, armes : le Sahel, zone de tous les trafics

Carte du Sahel
Carte du Sahel Wikimedia.org / Felix Koenig

Les autorités algériennes ont saisi mardi 12 quintaux de drogue et un important stock d'armes dans le sud algérien à 700 km au sud de Tamanrasset. Une opération militaire d'envergure dans cette région du Sahel, axe de passage pour tous les trafics et les enlèvements d'Occidentaux, une zone où il est toujours très difficile d'assurer la sécurité.

Publicité

Drogues, cigarettes, armes, le Sahel est aujourd’hui la région par où passent bon nombre de réseaux clandestins à destination de l’Europe et du Moyen-Orient. Une véritable zone grise qui empoisonne les pays de la région, sans compter que le Sahel est la zone de replis des groupes terroristes d’al-Qaïda au Maghreb.

Trafiquants et islamistes cohabitent parfaitement dans la région, les islamistes monnayant leur protection pour financer leurs besoins logistiques. Alors, depuis cet été, l’Algérie, mais aussi ses voisins du sud ont entamé une reprise en main du Sahel : en août 2009, les chefs militaires du Mali, du Niger et d’Algérie se sont réunis à Tamanrasset pour mettre en place une stratégie commune de lutte contre ces groupes et mettre en commun leurs moyens militaires.

Une façon aussi de calmer la pression internationale sur cette lutte contre le terrorisme. La semaine dernière encore, le commandement militaire américain pour l’Afrique était à Alger pour évoquer la coopération sur l’Algérie sur le front sécuritaire. Car si les saisies de cargaisons de drogues ou d’armes ont été plus nombreuses ces dernières semaines, le Sahel reste encore aujourd’hui une zone de non-droit.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.