Accéder au contenu principal
Syrie

L’explosion d’un bus fait trois morts à Damas

Sur les lieux de l'explosion à Damas.
Sur les lieux de l'explosion à Damas. REUTERS/Khaled al-Hariri

Une explosion dans le quartier de Sayyida Zeinab à Damas, qui abrite un haut lieu de pèlerinage chiite, a fait ce jeudi trois morts, selon les autorités syriennes. Le bus transportait des pélerins depuis la ville d'Ardebil ; quelques instants avant l'explosion, le car était bondé de pèlerins chiites.

Publicité

Le ministre syrien de l'Intérieur est formel : « Il ne s'agit pas d'un attentat ». Ce que semblent confirmer les télévisions et les journalistes sur place. Le bus était vide au moment de l'explosion. Il transportait, avant le drame, des pèlerins chiites, iraniens pour l'essentiel, venus se recueillir dans le mausolée à Damas, de Sayida Zeinab, la petite-fille du prophète de l'islam. Sayyida Zeinab est la fille de l'imam Ali, gendre du prophète Mahomet, particulièrement vénéré par les chiites.

« L'explosion s'est produite au moment où le bus entrait dans une station service pour faire gonfler un de ses pneus, le pneu a explosé, ce qui a causé la mort de trois personnes (dont un enfant de 12 ans qui travaillait dans la station service) », a expliqué le ministre, interrogé alors qu'il était sur les lieux de l'accident. «Après enquête, nous n'avons pas trouvé d'explosifs ou de signe d'un acte terroriste», a-t-il ajouté. Selon des témoins, le souffle de l'explosion a projeté des débris à une dizaine de mètres alentour.

Des flots de pèlerins chiites en provenance d'Iran, d'Irak, du Golfe et du Liban visitent quotidiennement le mausolée. Cette explosion intervient également alors que le secrétaire du Conseil suprême de la sécurité nationale iranien, Saïd Jalili, est en visite à Damas.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.