Accéder au contenu principal
Climat

Rencontre avec Will Steger, l’homme des glaces !

L'explorateur américain spécialisé dans l'étude des glaces, Will Steger.
L'explorateur américain spécialisé dans l'étude des glaces, Will Steger. Willsteger.com

Grand explorateur des mondes polaires, Will Steger est témoin oculaire des conséquences du réchauffement climatique et porte-parole pour la préservation de l'Arctique. Entre 1989 et 1990, ce géologue a parcouru la banquise arctique et le continent antarctique sur des milliers de kilomètres.

Publicité

Will Steger, géologue

Will Steger est un grand passionné de la glace. Il est tombé dedans très jeune ! Adolescent il est déjà fasciné par le monde polaire et commence à voyager vers les déserts glaciers. Cet amour pour la glace l’incite à étudier la géologie. Très vite, lors de son cursus universitaire, il se spécialise dans l’étude des glaces. Ce qui l’attire dans la géologie est plus précisément l’étude de l’histoire de la Terre. La glaciologie fait partie de ce même cursus puisque, en étudiant les glaciers, il est possible de remonter l’échelle du temps et de lire quelle fut l’histoire du climat depuis environ 700 000 ans. Etudier le passé pour mieux interpréter le présent, voilà ce qui le passionne et qui le conduit à s’interroger sur la « normalité » de notre climat actuel.
 

Projet Arctique International, 1995.
Projet Arctique International, 1995. Willsteger.com

 
Will Steger, témoin du réchauffement climatique
 
Pendant quarante ans, Will Steger parcourt les régions polaires. Entre 1989 et 1990, il partage les sept mois de l'expédition internationale Transantarctica, avec cinq autres explorateurs dont le Français Jean-Louis Étienne. Les constats qu’il effectue ces 10 dernières années l’effraient tout particulièrement. Il cite, par exemple, la glace qui fond considérablement au pôle Nord, expliquant que le blanc de la glace étant remplacé par la mer, la zone sombre s’accroît, absorbant beaucoup plus de chaleur et provoquant ainsi le réchauffement de l’océan.

Photos et films à l’appui, Will Steger évoque une autre conséquence du réchauffement climatique, celle des dérives accélérée des glaciers sur des kilomètres -alors qu’ils ne se déplaçaient jusqu’alors que de quelques mètres par an. Il sensibilise alors le public en diffusant ses images sur internet, sur le site de sa fondation, et apporte des explications à la portée de tous.
 

Projet Arctique International, 1995.
Projet Arctique International, 1995. Willsteger.com

 
Will Steger au Sommet de Copenhague
 
Les scientifiques doivent être présents à Copenhague, Will Steger estime que c’est vital : ils connaissent les faits, les chiffres et les données. Ils sont les témoins du réchauffement climatique, ce sont eux qui peuvent établir ce qu’il faut faire et sur quelle période. Les politiciens, quant à eux, sont ceux qui prennent les décisions. Ils représentent les citoyens du monde. Les uns ne peuvent donc pas travailler sans les autres. Pourtant, regrette Will Steger, scientifiques et politiciens  ne parviennent pas toujours à trouver les terrains d’entente :  les premiers estiment parfois qu’« il faut changer l’économie toute entière et la façon dont nous consommons et produisons » quand les seconds refusent de remettre en question les fondements mêmes de leurs intérêts économiques. Il faut remédier à cela et collaborer.

Will Stager sera au Sommet de Copenhague, certes pas dans le premier cercle des négociations mais en tant qu’éducateur. Il se déclare résolument optimiste sur une issue positive de cette conférence internationale même si elle ne devait pas aboutir à un accord formel.
 

Expédition de Yellowknife à Lutselke (Canada) en 2004.
Expédition de Yellowknife à Lutselke (Canada) en 2004. Willsteger.com

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.