Accéder au contenu principal
Afghanistan

Opération militaire des soldats de l'Otan et des Afghans dans le sud du pays

Opération militaire américaine, en octobre 2009, contre des talibans dans la province d'Helmand dans le sud-ouest de l'Afghanistan.
Opération militaire américaine, en octobre 2009, contre des talibans dans la province d'Helmand dans le sud-ouest de l'Afghanistan. REUTERS/Asmaa Waguih

En Afghanistan, deux jours après l'annonce de renforts de 30 000 hommes, l'armée américaine a lancé une opération massive dans le Helmand, dans le sud du pays. 1 000 soldats américains et afghans sont mobilisés pour couper les routes d'approvisionnement des talibans. Plusieurs milliers d'hommes sont attendus en renfort dans cette province qui reste un bastion des talibans.

Publicité

Avec notre correpondant à Kaboul, Luc Mathieu

Une première vague de soldats a été héliportée à l'aube vendredi dans le nord de la vallée Now Zad. Plusieurs centaines d'hommes se sont peu après déployés au sol, au sud de la position. Ils se sont frayés un chemin en utilisant des rouleaux-compresseurs et en faisant exploser les mines artisanales posées par les talibans.

L'objectif de l'opération, baptisée La colère du cobra, est de couper les routes de communication et d'approvisionnement des insurgés.

Selon un porte-parole de l'armée américaine, près de 200 kilos d'explosifs et plusieurs caches d'armes ont été découverts depuis vendredi. Les talibans auraient été pris par surprise par l'héliportage des soldats américains.

Le bilan d'une saison d'attaques

Le Helmand est l'une des régions les plus instables d'Afghanistan. Elle reste largement contrôlée par les talibans. Il y a déjà eu en juillet dernier deux opérations qui avaient mobilisé près de 8 000 soldats américains, britanniques et afghans. L’objectif était alors de reprendre le contrôle de la vallée du Helmand.

Les soldats de la coalition espéraient des combats frontaux où leur puissance de feu leur aurait naturellement donné l’avantage. Le bilan des opérations reste très flou aujourd’hui. Officiellement selon le ministère intérieur afghan, seuls 150 talibans ont été tués. La plupart des insurgés ont, en fait, refusé le combat et se sont dispersés dans les provinces voisines ou simplement cachés dans les villages. Ils ont riposté en posant des mines artisanales, une tactique qui a bloqué la progression des soldats étrangers.

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.