Accéder au contenu principal
Russie

Incendie d’une discothèque: un «crime», selon Medvedev

Des policiers devant le Cheval boiteux, le restaurant-club où a eu lieu l'incendie, le 5 décembre 2009.
Des policiers devant le Cheval boiteux, le restaurant-club où a eu lieu l'incendie, le 5 décembre 2009. Reuters/Denis Sinyakov

Le président Dmitri Medvedev a qualifié de « crime » le drame qui a fait 109 morts dans la nuit de vendredi à samedi à Perm, dans l'Oural, et a décrété un deuil national lundi. Une tragédie provoquée par des feux d'artifice et qui illustre la négligence et le non-respect des normes de sécurité.

Publicité

Avec notre correspondante à Moscou, Madeleine Leroyer

Dmitri Medvedev s’en est pris violemment ce samedi au propriétaire du club et aux organisateurs de la fête.

C’était lors d’une vidéoconférence organisée avec les ministres concernés et retransmise par la chaîne VST : « Tout ce qui s’est passé ne peut qu’être qualifié de crime. Certes, ce n’est pas un crime prémédité, mais ses conséquences n’en sont pas moins graves. Trop de gens sont morts. Les propriétaires ont reçu des instructions, ils ne les ont pas suivies. En plus, on sait que des représentants de la société qui vendent ces feux d’artifice étaient sur place. Tous ces gens sont écervelés et irresponsables. En regardant les informations, j’apprends qu’ils ont pris la fuite, totalement indifférents à ce qui s’est passé. Il faudra les punir ».

L’un des propriétaires du club a été entendu par la police. Il nie toute responsabilité et une enquête criminelle a été ouverte. Par ailleurs, le président russe décrète que lundi sera journée de deuil national et interdit la vente de ces feux d’artifice aussi puissants que mal conçus.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.