Accéder au contenu principal
Santé

Aux Etats-Unis, l’EPA estime « nocifs » les gaz à effet de serre

Los Angeles sous la pollution en septembre 2006.
Los Angeles sous la pollution en septembre 2006. AFP/ Gabriel Bouys

L'Agence fédérale de protection de l’environnement a annoncé ce 8 décembre 2009 qu’elle décrétait les gaz à effet de serre comme dangereux pour l'homme : pour l’administration Obama, cette décision est avant tout un moyen de faire pression sur le Congrès, et sur les parlementaires qui trainent des pieds à l’idée d’adopter une loi sur le climat. 

Publicité

En décrétant que les gaz à effet de serre sont « nocifs pour la santé », l’Agence de protection de l’environnement a en effet désormais le droit, voire le devoir, de les réglementer. Il existe un texte de loi qui le permettrait, le Clean Air Act, dont la première version date de 1963, et qui oblige l’agence de protection de l’environnement à prendre des mesures pour protéger et améliorer la qualité de l’air respiré par les Américains.

Alors certes Barack Obama a toujours affirmé qu’il préfèrerait que ce soit une loi qui fixe les normes et les objectifs en matière de limitation des gaz à effet de serre. L’idée n’est pas abandonnée, d’ailleurs, loin de là… Mais les parlementaires sont désormais prévenus : il pourrait décider de se passer d’eux, et l’EPA est en mesure de décréter des règles sévères visant les industries les plus polluantes.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.