Accéder au contenu principal
Mexique/France/Justice

L'appel à l'aide de Florence Cassez

Charlotte Cassez (G), la mère de Florence et son mari, lors d'une marche en direction de l'ambassade du Mexique à Paris, le 8 décembre 2009.
Charlotte Cassez (G), la mère de Florence et son mari, lors d'une marche en direction de l'ambassade du Mexique à Paris, le 8 décembre 2009. REUTERS/Charles Platiau

La Française Florence Cassez, emprisonnée depuis 2005 et condamnée à 60 ans de prison pour des enlèvements, s'est dite « très fatiguée » après quatre ans de détention. Elle a assuré qu'elle allait « se battre », lors d'une interview diffusée mardi par la radio française Europe 1.

Publicité

Avec notre correspondant à Mexico, Patrice Gouy

Triste anniversaire pour Florence Cassez. La jeune femme de 35 ans, fatiguée et déprimée, est néanmoins décidée à se battre avec toute l’énergie du désespoir. Elle refuse de faire le dos rond et accuse le ministre de la Sécurité publique d’avoir fabriqué de faux témoignages pour la faire condamner.

« Je ne fais pas l’objet d’une erreur judiciaire », déclare-t-elle, « mais d’une machination policière ». Elle s’estime l’otage d’un système profondément corrompu. S’affronter au ministre Garcia Luna, l’homme le plus puissant du Mexique, c’est engager la bataille du pot de terre contre le pot de fer.

Les médias mexicains commencent à douter de la version officielle. Ils prennent de plus en plus souvent son cas pour illustrer le dysfonctionnement de la justice. Du fond de sa prison, Florence Cassez, surveillée par des caméras, escortée dans ses déplacements, déstabilisée psychologiquement, réclame un soutien international pour contraindre le Mexique à la libérer.

Ce mardi matin, un modeste rassemblement a eu lieu à Paris. Une cinquantaine de personnes se sont rassemblées mardi à proximité de l'ambassade du Mexique en signe de soutien à Florence Cassez, pour demander son transfèrement vers la France.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.