Accéder au contenu principal
Cancer

Pas d'impact négatif du téléphone portable sur la santé

Dès l’été 2011, la France devrait donc compter quatre opérateurs. La plupart des grands pays européens en comptent déjà quatre, voire cinq.
Dès l’été 2011, la France devrait donc compter quatre opérateurs. La plupart des grands pays européens en comptent déjà quatre, voire cinq. Reuters/Thomas Mukoya

Une enquête, parue dans le journal National Cancer Institute, vient d'être publiée sur l'évolution du nombre des tumeurs cérébrales en 1974 et 2003 dans quatre pays nordiques, depuis l'arrivée du téléphone mobile. Les chercheurs se sont intéressés à environ 60 000 personnes de 20 à 79 ans qui étaient atteintes des deux tumeurs principales du cerveau responsables de cancer. Les résultats montrent que la maladie a augmenté lentement mais de manière constante. Une étude plutôt rassurante.

Publicité

Cette augmentation régulière des cas avérés de cancers du cerveau tient à plusieurs facteurs :

- Le premier : l'arrivée des scanners avec des diagnostics plus précis des maladies cérébrales dès les années 1970.

- Le second : la révolution technologique de pointe quelques années plus tard : l'IRM, l'imagerie par résonnance magnétique nucléaire, a permis d'affiner les examens médicaux.

- Le troisième élément, tout aussi significatif, correspond à l'allongement de l'espérance de vie dans les pays de l'Europe de l'Ouest. Celle-ci a contribué à une augmentation de tous les cancers confondus.

Les résultats de l'étude, donc, ne démontre pas de manière significative l'impact négatif du téléphone portable sur la santé. Une bonne nouvelle pour les adultes mais à prendre avec précausion pour les enfants; L'enquête ne s'est pas interessée aux plus jeunes, pour lesquels le ministere français de la Santé a recommandé la plus grande prudence.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.