Accéder au contenu principal
Football/Ligue des champions

L’Inter Milan et le Barça font respecter la hiérarchie

Le Camerounais de l'Inter Milan, Samuel Eto'o.
Le Camerounais de l'Inter Milan, Samuel Eto'o. Reuters

L’Inter Milan et le FC Barcelone se sont qualifiés pour les 8es de finale de la Ligue des champions. L’Inter a battu le Rubin Kazan 2-0 et le Barça s’est imposé 2-1 chez le Dynamo Kiev en dernière journée de la phase de poules. Kazan jouera la Ligue Europa.

Publicité

Ce n’est que la deuxième victoire de l’Inter Milan en phase de poules mais elle suffit à qualifier le club transalpin en 8es de finale de la Ligue des champions. Les champions d’Italie ont terrassé 2-0 un Rubin Kazan, fraichement sacré en Russie.

Du pur Samuel Eto’o

But du Camerounais Samuel Eto'o.
But du Camerounais Samuel Eto'o. Reuters

L’Inter Milan doit gagner à San Siro. Son entraîneur, José Mourinho, installe donc un schéma offensif avec Samuel Eto’o, Diego Milito et Mario Balotelli en pointe. Le jeune italo-ghanéen se procure la première occasion en forçant le passage entre deux défenseurs puis en tirant dans les gants de Rijikov. A la 18e minute, le Rubin répond via Karadeniz qui est servi dans l’intervalle mais dont la frappe instantanée est sortie par Julio Cesar. L’attaquant turc avait réussi un appel parfait, côté gauche, dans le dos de la défense lombarde.

Le FC Barcelone a été surpris par le Dynamo Kiev, en Ukraine. Artem Milevskiy ouvre le score dès la 2e minute sur un coup franc qui surprend le gardien du FCB, Valdes. Heureusement pour les Catalans, Xavi Hernandez égalise en 1ère période, puis Lionel Messi donne l’avantage au Barça, en 2nde, sur un coup franc somptueux. Victoire 2-1. Le champion d’Espagne n’a pas fait un grand match mais finit 1er de la poule F grâce à cette victoire. Les Barcelonais se rendront au Mondial des clubs de la FIFA, l’esprit tranquille.

Les Russes évoluent sans complexes tandis que les Italiens peinent à développer leur football. Mais une demi-opportunité suffit à Samuel Eto’o pour changer le cour d’une rencontre. A la 31e minute, Javier Zanetti insiste lourdement sur son flanc gauche. Un contre favorable permet au ballon de parvenir jusqu’à Mario Balotelli qui sert le Camerounais d’une talonnade. Eto’o, bien placé en retrait, reprend en force. Le capitaine des Lions indomptables confirme là son retour en forme après son but inscrit face à la Juventus Turin, en Serie A. C’est encore lui qui sert intelligemment Maicon dont la frappe de l’extérieur du pied et claqué par Rijikov (45e+1).

MarioBalotelli double la mise

Les Milanais sont moins à l’aise en début de second période. Les Nerrazzuri multiplient les pertes de balle et exploitent mal les contres. Il faut attendre l’heure de jeu et une frappe enroulée pour que les champions d’Italie n’inquiètent leurs adversaires. Et, comme en première période, les Intéristes débloquent la situation sur un coup d’éclat. A la 65e minute, Mario Balotelli loge un coup franc flottant et puissant sous la barre transversale du Rubin : 2-0. Le Néerlandais Wesley Sneijder touche ensuite le poteau sur un tir instantané à l’entrée de la surface de réparation.

Les joueurs de Berdyev poussent mais n’y croient plus. Il leur faudrait marquer trois fois désormais pour forcer la porte des 8es de finale. Des 8es auxquels l’Inter Milan participera pour la sixième année consécutive.


GROUPE F

Dynamo Kiev (UKR) - FC Barcelone (ESP) 1-2
Kiev : Artem Milevskiy (2e)
Barcelone : Xavi Hernandez (33e), Lionel Messi (86e)

Inter Milan (ITA) - Rubin Kazan (RUS) 2-0
Milan : Samuel Eto'o (31e), Mario Balotelli (64e)

ClassementPointsBpBcDiff
1. FC Barcelone (qualifié)    1173+4
2. Inter Milan (qualifié)976+1
3. Rubin Kazan (Ligue Europa)647- 3
4. Dynamo Kiev (éliminé)579- 2

Tous les résultats, ici.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.