Accéder au contenu principal
Guinée / France

La junte accuse Paris

Le ministre de la Communication et porte-parole guinéen, Idrissa Chérif.
Le ministre de la Communication et porte-parole guinéen, Idrissa Chérif. AFP / Sia Kambou

La junte militaire au pouvoir en Guinée a  accusé la France d'être impliquée dans la tentative d'assassinat de son chef, le capitaine Moussa Dadis Camara. Ce que Paris a énergiquement démenti par une déclaration du porte-parole du Quai d'Orsay 

Publicité

Idrissa Chérif, ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement guinéen

La junte au pouvoir accuse les services français d'avoir été mêlés à la tentative d'assassinat du jeudi 3 décembre 2009 contre Moussa Dadis Camara.

Dans l'interview qu'il a accordée à l'envoyé spécial de RFI à Conakry, Idrissa Chérif, ministre porte-parole du chef de la junte indique que l'enquête n'est pas encore terminée, mais il affirme que le CNDD, Le Conseil national pour la démocratie et le développement, dispose d'ores et déjà d'éléments qui mettent en cause Paris.

« Rumeurs absurdes »

La France « dément énergiquement » des « rumeurs absurdes » accusant son chef de la diplomatie Bernard Kouchner et les services français d'avoir cherché à « préparer un coup d'Etat » en Guinée, et rappelé la « priorité » de la tenue d'élections, a déclaré le porte-parole du Quai d'Orsay.

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.