Accéder au contenu principal
France / Justice

L’héritière de l’Oréal paie cher son amitié

Liliane Bettencourt à Paris, le 6 juillet 2007.
Liliane Bettencourt à Paris, le 6 juillet 2007. AFP / Patrick Kovarik

Le photographe François-Marie Banier, soupçonné d'avoir profité de la vulnérabilité de la milliardaire Liliane Bettencourt, héritière de l’Oréal, pour la spolier d'un milliard d'euros, sera fixé sur son sort judiciaire en avril prochain. Le tribunal de grande instance de Nanterre a également ordonné ce vendredi 11 décembre 2009 une expertise médicale de la principale actionnaire du géant des cosmétiques l'Oréal.

Publicité

La demande de Françoise Bettencourt, fille de l'héritière est acceptée, il y aura procès. Malgré l'opposition du parquet, les secrets de la famille Bettencourt seront bien déballés sur la place publique. François Marie Banier, l'intime de Liliane Bettencourt, va donc devoir expliquer dans quelles conditions, sa très chère amie lui a fait don d'un milliard d'euros. Hervé Témime, son avocat, affirme que l'artiste a le coeur léger et qu'il n'a rien à craindre. «Etre jugé et innocenté sera pour lui un grand bienfait», souligne-t-il

L'expertise démontrera que M. Banier a abusé d'une femme fragile.

Olivier Metzner, avocat de Francoise Bettencourt

Dans la salle d'audience, Olivier Metzner, le conseil de la fille Bettencourt, s'interroge : «Si monsieur Banier est tout a fait innocent, si madame Bettencourt va excessivement bien, pourquoi refuser que cela soit reconnu par une juridiction?»

«Cela suffit, réplique Georges Kiejman, l'avocat de Liliane Bettencourt, ma cliente a agi librement, elle n'est pas un légume, tonne -t-il, vous ne ferez pas d'elle ce que vous voudrez ! »

Pourtant cette fois Liliane Bettencourt, 87 ans, femme la plus riche d'Europe, va être obligée de subir une expertise médicale, pour savoir si au moment des faits elle avait bien toute sa tête. Cela permettra enfin de savoir, ironise Olivier Metzner, si une amitié vaut un milliard d'euros.

François-Marie Banier, s'il était déclaré coupable, encourrait trois ans de prison et 375 000 euros d'amende.
 

M. Banier sera enfin jugé et lavé des soupçons qui pesaient injustement sur lui.

Hervé Témime, avocat de François-Marie Banier

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.