Accéder au contenu principal
Israël / Territoires palestiniens

Israël débloque des crédits pour des colonies juives en Cisjordanie

La colonie de Kfar Adumim, entre Jérusalem et Jéricho, en février 2007.
La colonie de Kfar Adumim, entre Jérusalem et Jéricho, en février 2007. AFP

Le cabinet israélien a pris dimanche 13 décembre une décision controversée, en incluant certaines colonies juives de Cisjordanie dans un plan d'aide national à des régions considérées comme prioritaires. Il s'agit de calmer la colère de ceux qui se opposés au moratoire sur les implantations en Cisjordanie occupée. Cette décision alimente un peu plus le doute sur le sérieux du gel temporaire des colonies décrété par Benyamin Netanyahu.

Publicité

Avec notre correspondant à Jérusalem, Michel Paul

Officiellement, cela s’appelle « la carte des priorités » mais sous couvert de cette initiative, le gouvernement de Benyamin Netanyahu tente de compenser les habitants des colonies de peuplement, après la décision de geler la construction dans les implantations.

Il s’agit de colonies de peuplement qui ont été placées en zones de « priorité nationale » et qui vont recevoir 28 millions de dollars de crédits supplémentaires. Ces localités juives de Cisjordanie sont pour la plupart isolées. Quelque 110 000 colons y vivent. Elles ne sont pas incluses dans les grands blocs d’implantations que Israël espère pouvoir annexer dans le cadre d’un accord de paix avec les Palestiniens à l’avenir.

« Nous voulons ainsi faire comprendre aux colons que nous comprenons leurs difficultés et que nous voulons les soutenir », affirme le ministre des Finances, Youval Steinitz, un proche du chef du gouvernement israélien.

Il faut dire que la colère est grande chez les habitants des colonies de peuplement. Des extrémistes ont attaqué une mosquée du village de Kfar Yassouf, près de Naplouse. Ils ont brûlé un tapis de prière et des exemplaires du Coran. Un acte condamné par les dirigeants israéliens, notamment par le ministre de la Défense Ehud Barak qui, avec ses collègues travaillistes, a voté contre la décision du gouvernement.

Avec notre correspondant à Ramallah, Karim Lebhour

En donnant le statut de ׂ« priorité nationale » à 6 blocs de colonies, Benyamin Netanyahu désespère encore un peu plus les Palestiniens. L’Autorité palestinienne estimait déjà très insuffisant le gel partiel des colonies pour une durée de 10 mois. La vingtaine de millions d’euros de subventions supplémentaires accordées aux colons lui donnent de nouveaux arguments.

C’est un acte en « contradiction flagrante avec les allégations sur un gel des colonies », a commenté le porte-parole du président Mahmoud Abbas. Le négociateur Saeb Erakat estime que les incitations financières sont l’une des raisons pour lesquelles la croissance de la population est trois fois plus forte dans les colonies qu’en Israël. Il accuse le gouvernement israélien de faire de la colonisation une priorité nationale et de récompenser les extrémistes.

Vendredi 11 décembre, la mosquée du village palestinien de Yassouf avait été incendiée par des colons opposés au gel de la colonisation. Dimanche 13 décembre, une délégation de colons modérés s’est rendue dans le village apportant avec eux 50 exemplaires du Coran pour protester contre les vandales.
 

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.