Accéder au contenu principal
Guinée

Division au sein de la junte

Le général Sékouba Konaté (g) a exhorté l'armée à bannir "l'indiscipline dans ses rangs" et "mater" les "brigands en son sein".
Le général Sékouba Konaté (g) a exhorté l'armée à bannir "l'indiscipline dans ses rangs" et "mater" les "brigands en son sein". AFP / Sia Kambou

En l'absence de Dadis Camara, le général Sékouba Konaté assure l'intérim mais rien ne dit qu'il a pu réussir à imposer ses vues face à la tendance radicale au sein de la junte.

Publicité

Les forces vives guinéennes sont d'autant plus attentives à l'évolution du rapport de force que les négociations politiques entre les forces vives et la juntes devraient reprendre rapidement conformément au souhait du groupe de contact, réuni dimanche dernier à Ouagadougou.

Pour les forces vives, l'interim de Sékouba Konaté est une chance à saisir. Jusqu'à présent le clan de Dadis Camara a fait preuve d'intransigeance durant les négociations.

Sékouba Konaté lui, bien que fidèle à Dadis Camara a toujours semblé plus modéré. Il n'en faut pas plus du côté des forces vives pour croire en un infléchissement de la position de la junte. Mais la rencontre de Ouagadougou a tourné à la désillusion quand les forces vives ont constaté que les négociateurs de la junte n'avaient pas changé.

« Au milieu de la semaine dernière, il y avait des signaux intéressants qui commençaient à poindre et malheureusement tous ces signaux ont totalement disparu, lorsque nous avons retrouvé à Ouaga, les mêmes éléments qui représentaient la junte dans la médiation et qui bloquaient en réalité les pourparlers », a déclaré Mamadou Bah Baadiko président de l'UFD et membre des forces vives.

Les leaders de l'opposition, observent de près les luttes d'influences au sein de la junte. Sékouba Konaté n'a semble-t-il pas la volonté ou la possibilité d'imposer ses vues à l'équipe mise en place par Dadis Camara.

Tout est question de rapport de force et de contrôle des différentes casernes sur lesquelles reposent les divers clans qui composent l'armée guinéenne.

« Personne ne peut le dissimuler que nous sommes en face de plusieurs fractions. Le général Konaté qui est quand même très respecté dans les forces de Défense et de Sécurité est aujourd’hui le mieux à même de prendre les choses en main, s’il arrivait à se décider à prendre ses responsabilités » a ajouté Mamadou Bah Baadiko.

Pour beaucoup les semaines qui viennent seront cruciales. Sachant le statu quo permettrait à Dadis camara de retrouver la santé et de reprendre les rênes de la Guinée.

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.