Accéder au contenu principal
Etats-Unis / Nucléaire iranien

L'Iran dénonce les «paroles absurdes» de Barack Obama

Le ministre des Affaires étrangères iranien, Manouchehr Mottaki.
Le ministre des Affaires étrangères iranien, Manouchehr Mottaki. Reuters / Morteza Nikoubazl

Dans son discours de réception du prix Nobel de la paix à Oslo, Barack Obama a apporté son soutien à l'opposition iranienne, rendant notamment hommage aux manifestants. La réaction de Téhéran n'a pas tardé. Le ministre iranien des Affaires étrangères, Manouchehr Mottaki, a répondu lundi 14 décembre 2009 au président américain dénonçant des « paroles absurdes ».  

Publicité

Avec notre correspondant à Téhéran, Siavosh Ghazi

Manouchehr Mottaki a dénoncé ce qu’il appelle le soutien de Barack Obama aux manifestations de l’opposition en Iran. « Le président américain, parce qu’il est perdu pour analyser la situation iranienne a recommencé à prononcer des paroles absurdes », a-t-il déclaré.

« Dans la situation actuelle, les Américains doivent apprendre à écouter, à comprendre la réalité du pays », a-t-il affirmé. Il a ajouté que la poursuite des erreurs de l’ancien président américain par Barack Obama, coutera cher aux Etats-Unis.

Manouchehr Mottaki réagissait à la déclaration du président américain qui apportait son soutien aux opposants qui manifestent depuis plusieurs mois contre le pouvoir en Iran.

Les relations entre les deux pays se sont envenimées ces dernières semaines, notamment après le refus de Téhéran d’accepter un projet d’accord international qui prévoyait le transfert hors d’Iran de la majeure partie de son uranium enrichi. Cet accord est une garantie pour les Occidentaux que l’Iran ne cherchera pas à fabriquer l’arme atomique.

Les critiques de Manouchehr Mottaki interviennent également alors que les Etats-Unis ont menacé l’Iran de nouvelles sanctions internationales à cause de ce refus d’accepter l’accord sur l’uranium.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.