Accéder au contenu principal

Revue de la presse des Amériques du 16 décembre 2009

Publicité

Guantanamo déménage à Thomson  

Les autorités fédérales américaines ont annoncé cette semaine leur intention d’acquérir un centre de détention dans l'Illinois pour y transférer certains prisonniers actuellement détenus à Cuba. Aux Etats-Unis, la presse revient sur cette décision en faisant réagir notamment les habitants de Thomson, la ville où se trouve la fameuse prison, presque vide depuis 8 ans. « C'est un projet formidable » : ce cri du cœur, poussé par un agent immobilier de la ville de Thomson est relayé par le Washington Post. Jeanine Mills explique qu'au départ elle a « eu un peu d'appréhension mais  finalement ça devrait relancer l'économie locale ». Un sentiment partagé par plusieurs personnes comme le confirme l'enquête sur place du Chicago Tribune. Le journal affiche en une : « Les habitants de Thomson se concentrent sur la question de l'emploi, pas du terrorisme (…) Si des terroristes présumés nous permettent de construire nos maisons, alors pourquoi pas », dit la population. Le quotidien rappelle que la ville est sinistrée depuis la fermeture, il y a dix ans, d'un dépôt de l'armée. Le lycée local ainsi que de nombreux commerce ont mis la clé sous la porte. « L'arrivée des détenus de Guantanamo pourrait créer 3000 emplois directs et indirects ».

Les conséquences juridiques du transfert

« Un transfert en terrain miné », prédit le Christian Science Monitor. Si les détenus de Guantanamo viennent sur le sol américain ils pourront obtenir, paradoxalement, plus de droits, disent les juristes. Le quotidien explique que le gouvernement a toujours dit : « Ces gars ne sont pas emprisonnés aux Etats-Unis, l'habeas corpus ne s'applique pas, ils n'ont aucun droit ». Mais si ces hommes sont transférés à Thomson, « l'argument ne tient plus. Leurs avocats pourraient alors avoir des recours ». Les défenseurs des droits de l'homme expriment leur étonnement dans les colonnes du Washington Post : « lorsque Barack Obama a annoncé qu'il fermerait Guantanamo, jamais nous n'avions imaginé que ce serait pour transférer la même prison ailleurs. Si le projet se confirme, on va simplement déménager Guantanamo dans l'Illinois ». Le journal précise que pour des questions de sécurité, les détenus n'auront toujours pas le droit de recevoir de visites et qu'ils seront gardés par du personnel militaire.

 
H1N1 : des vaccins retirés du circuit en Californie

La campagne de vaccination contre la grippe A se poursuit aux Etats-Unis avec quelques ratés, épinglés à la une du San Francisco Chronicle. « 800 000 doses de vaccin contre la grippe porcine ont été rappelées mardi (...) Le laboratoire Sanofi-Aventis s'est aperçu que les doses avaient perdu en efficacité », pas assez puissantes, dit le journal. Les autorités sanitaires de Californie affirment : « il n'y a aucun risque pour les enfants qui ont déjà été vaccinés avec ce lot défectueux de seringues pré-remplies, prêtes à l'emploi ». Elles étaient destinées uniquement aux enfants de 6 mois à 3 ans.

 
Les asiatiques s’engagent : « Sir, yes Sir!»

A la Une du Los Angeles Times, reportage sur un phénomène nouveau : « De plus en plus d'Asiatiques intègrent l'armée américaine ». Jusqu'à présent ils étaient peu nombreux à embrasser la carrière militaire. Aujourd'hui « ils s'enrôlent ». Aux Etats-Unis, il est possible d'obtenir des données sur des bases ethniques : « la hausse est estimée à 80 % ». Le LA Times a rencontré ces jeunes recrues, Chinois, Coréens, Vietnamiens « attirés par la sécurité de l'emploi, des bourses d'études ou même la perspective d'obtenir la citoyenneté américaine ». Certains se font traiter de « GI's chou chinois » par leur propre communauté mais ils confessent être « prêts à encaisser pour obtenir une assurance-maladie, la prise en charge de leurs frais de scolarité ».

Une haltérophile chilienne accouche à l’entraînement

La presse sud américaine revient sur l’incroyable histoire d’Elisabeth Poblete. Cette jeune chilienne de 22 ans avait fini 12e aux JO de 2008 en haltérophilie. Cette semaine elle s'entraînait tranquillement à Sao Paulo au Brésil. « Elle a accouché dans le club sportif en soulevant ces poids », raconte Folha. « Elisabeth Poblete ignorait apparemment qu'elle était enceinte », s'étonne El Comercio, quotidien de l'Equateur. Le journal chilien El Mercurio précise que « l'enfant est un grand prématuré, il pèse 1 kg 150 grammes, mesure 33 centimètres et souffre de problèmes respiratoires. Eric José a été placé dans une unité de soins intensifs à Sao Paulo ». Le journal brésilien O Globo a interrogé les spécialistes : comment cette grossesse est-elle passée inaperçue ? Le quotidien explique que « la jeune femme cherchait depuis quelques mois à prendre du poids pour passer de la catégorie 75 kg à 85 kg (…) En général les femmes, sportives de haut niveau, ont des dérèglements hormonaux, pas de règles car elles développent trop de testostérone ». Le cas de la jeune chilienne est rare mais « c'est possible », disent les médecins.

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.