Accéder au contenu principal
Afrique du Sud

«Dr Betterave», ex-ministre de la Santé, est morte

L'ancienne ministre sud-africaine de la Santé Tshabalala-Msimang en 2005 à Cape Town.
L'ancienne ministre sud-africaine de la Santé Tshabalala-Msimang en 2005 à Cape Town. Archives Reuters

L’ancienne ministre de la Santé, Manto Tshabalala-Msimang controversée en raison de sa politique de lutte contre le sida qui lui a valu le surnom de « Dr Betterave », est morte le 16 décembre 2009 des suites de complications dues à une greffe du foie. Proche de l'ancien président Thabo Mbeki, elle avait été en poste de 1999 jusqu'à son éviction en 2008. Elle préconisait une alimentation riche en légumes pour lutter contre le sida. Elle avait notamment créé la polémique en prônant un cocktail à base d'ail, de citron et de betterave pour combattre la maladie.

Publicité

Manto Tshabalala-Msimang restera « Dr Betterave » pour les Sud-Africains. L'ex-ministre de la Santé prônait un régime alimentaire riche en légumes pour combattre le sida. Plusieurs ONG l'ont tenue responsable des retards pris dans la distribution des antirétroviraux. Durant son mandat près de 365 000 malades seraient morts, parce qu'ils n'avaient pas accès aux médicaments.

C'est sa grande proximité avec Thabo Mbeki qui lui a valu sa longévité au gouvernement, de 1999 à 2008. L'ancien président l'a toujours soutenu, il avait lui-même suscité un tollé lorsqu'il avait nié tout lien entre VIH et sida. Manto Tshabalala-Msimang était l'une de ses anciennes camarades de lutte.

Et aujourd'hui, en dépit de la controverse, la classe politique salue une héroïne du combat contre l'apartheid. Pourtant récemment, elle a à nouveau défié la chronique : elle a bénéficié d'une greffe du foie en 2007 alors qu'elle souffrait d'alcoolisme et qu’elle a continué à boire.

Des voix ont dénoncé un traitement préférentiel. Mercredi, elle est décédée des suites des complications dues à cette transplantation.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.