Accéder au contenu principal
Liban / Syrie

Saad Hariri veut des relations «privilégiées et sincères» avec la Syrie

Le Premier ministre libanais, Saad Hariri, lors de la conférence de presse à l'ambassade du Liban à Damas, le 20 décembre 2009.
Le Premier ministre libanais, Saad Hariri, lors de la conférence de presse à l'ambassade du Liban à Damas, le 20 décembre 2009. AFP/Joseph Eid

Saad Hariri a qualifié d’« historique » sa visite de deux jours en Syrie au cours d’une conférence de presse à l'ambassade du Liban à Damas, dimanche 20 décembre 2009. Le Premier ministre libanais veut des « relations privilégiées et sincères » avec Damas. Saad Hariri a salué le rôle important de l'Arabie Saoudite dans le rapprochement des deux pays.

Publicité

Avec notre correspondant à Beyrouth, Paul Khalifeh

Après les relations tumultueuses, le Liban et la Syrie ont inauguré l’ère du partenariat stratégique. C’est le Premier ministre libanais qui l’a annoncé, à l’issue d’une visite de deux jours en Syrie, ponctuée de trois réunions avec son ennemi d’hier, le président Bachar al-Assad.

Saad Hariri a indiqué lors d’une conférence de presse à l’ambassade du Liban à Damas, « avoir évoqué avec le chef de l’Etat syrien, tous les dossiers d’intérêts communs, y compris les questions conflictuelles ». Bachar al-Assad a même évoqué l’assassinat de Rafic Hariri, le père du Premier ministre libanais, en affirmant que la Syrie comme le monde entier souhaitait que la vérité soit faite sur cette affaire. Il a ajouté que le Tribunal spécial pour le Liban était désormais un processus international.

Les deux dirigeants ont convenu d’établir des relations institutionnelles entre les deux pays et de consolider la coopération économique. Des comités ministériels conjoints vont être formés dans les plus brefs délais pour dynamiser ces relations.

Les ministres des deux pays vont multiplier les visites réciproques dans les semaines à venir, pour préparer des projets d’accords bilatéraux, dans les domaines de l’énergie, du tourisme et des transports, et des échanges commerciaux. « Nous allons faire un travail de terrain et allons intensifier les contacts avec la partie syrienne pour faire avancer les choses », a promis Saad Hariri.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.