Accéder au contenu principal
Madagascar

Andry Rajoelina déclare caducs les accords internationaux

Le président de la transition malgache, Andry Rajoelina.
Le président de la transition malgache, Andry Rajoelina. Reuters

Andry Rajoelina a officiellement déclaré caducs les accords internationaux sur le partage du pouvoir et a prévenu que toute tentative de l'opposition de réunir le Parlement cette semaine serait illégale. Le président de transition a nommé dimanche 20 decembre 2009 le colonel Albert Camille Vital comme nouveau Premier ministre, le deuxième en 48 heures.

Publicité

S'agit-il d'un simple « coup de chaud » dans ce dossier malgache ? Certaines sources proches du dossier veulent le croire. Elles affirment que la situation devrait se calmer pendant les fêtes parce que demain, Andry Rajoelina, Marc Ravalomanana, Didier Ratsiraka et Albert Zafy devront nécessairement travailler ensemble.  

Ce « coup de chaud » aurait été provoqué par la dernière réunion de Maputo. Début décembre. Organisée à l'initiative du médiateur de la SADC, Joaquim Chissano, elle s'est tenue malgré l'absence d'Andry Rajoelina. Ce que l'homme fort d'Antananarivo et son entourage n'auraient pas appréciés.

D'autres sont moins optimistes. Pour eux, le processus de Maputo a bel et bien déraillé et ce n'est pas Joaquim Chissano qui est à l'origine de cet accident. C'est l'Union africaine qui en porterait l'entière responsabilité. Sentant souffler le vent du succès après la réunion d'Adis Abeba, qui a permis de dessiner les contours de la transition, l'organisation régionale aurait laissé les malgaches seuls au moment le plus sensible, celui de la constitution du gouvernement.

Alors, y a-t-il encore aujourd'hui une médiation à Madagascar ?

Joaquim Chissano dit ne pas pouvoir répondre à cette question.
Fort de son statut d'ancien chef d'Etat mozambicain, c'est lui qui a porté les négociations. Avec un mandat bien précis : amener les différentes parties en conflit à une solution négociée pour le retour à l'ordre constitutionnel à Madagascar.

Vu les derniers événements, Joaquim Chissano attend maintenant des directives.

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.