Accéder au contenu principal
Etats-Unis / Terrorisme

Douze détenus de Guantanamo renvoyés chez eux

Le camp américain de Guantanamo
Le camp américain de Guantanamo AFP

Progressivement, Guantanamo se vide. L’administration Obama a annoncé que lors du week-end du 20 au 21 décembre 2009, six Yéménites ont été renvoyés dans leurs pays, ainsi que quatre Afghans et deux Somaliens transférés au Somaliland.

Publicité

Avec notre correspondant à Washington, Jean-Louis Pourtet
 

Dans son communiqué, le ministère américain de la Justice a souligné que ces rapatriements avaient été entourés des mesures de sécurité appropriées et en consultation avec les pays concernés. Mais Frank Wolf, représentant républicain de Virginie avait adressé vendredi 18 décembre 2009 une lettre au président Obama pour essayer de stopper ces transferts qu’il juge dangereux. Sur les 560 détenus ayant quitté Guantanamo depuis 2002 à destination de plus de 35 pays, 18% , selon une agence de renseignements militaire, ont repris leurs activités terroristes.

Les plus difficiles à recaser sont les Yéménites: l’Arabie saoudite a refusé de les accepter dans ses camps de réhabilitation. Jusqu’à présent, Washington n’avait pas voulu les renvoyer au Yémen, où le gouvernement n’avait pas les moyens de les contrôler. Toutefois cette réserve semble disparaitre maintenant que Sanaa, avec l’aide militaire américaine, a lancé une vigoureuse opération contre al-Qaïda.

Sur les 198 détenus restant à Guantanamo en attendant leur transfert dans une prison de l’Illinois, cinq dont Khalid Sheik Mohamed, le cerveau des attentats du 11-Septembre, seront jugés à New-York devant un tribunal de droit commun, et cinq autres associés à l’attaque contre le destroyer USS Cole passeront devant une commission militaire qui siégera au nouveau pénitencier.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.