Accéder au contenu principal
Madagascar

Rajoelina nomme un deuxième Premier ministre en 48 heures

Neuf mois après sa prise de pouvoir, Andry Rajoelina demeure l'homme fort de Madagascar.
Neuf mois après sa prise de pouvoir, Andry Rajoelina demeure l'homme fort de Madagascar. Reuters / Siphiwe Sibeko

Le président de la transition a nommé dimanche 20 décembre 2009 un nouveau Premier ministre: le colonel Albert Camille Vital qui succède à Cecile Manorohanta qui sera restée Premier ministre 48 heures. Cette nomination, unilatérale, met à mal les derniers espoirs de voir Andry Rajoelina revenir à la table des négociations avec son opposition et attire ainsi les critiques des autres mouvances politiques malgaches impliquées dans le processus de transition.

Publicité

Le nouveau Premier ministre âgé de 57 ans issu du corps du génie militaire a annoncé qu’il est prêt à assumer ses fonctions et souhaite que les fêtes de Noël et de fin d’année se déroulent dans la paix et dans la sérénité.

S'adressant à la population, le nouveau Premier ministre a déclaré: «Nous sommes dans une situation très délicate, voire même effrayante. Mais face à cette situation, j'ai accepté ce titre pour y apporter du mien, et j'appelle la population à être indulgente».

Je ne m'attendais pas à cette nomination, je pense l’avoir été sur proposition de mes frères d'armes qui ont été consultés par le président. En l'occurrence, ceux qui détiennent le commandement au niveau de la gendarmerie, de l'armée et même de la police. Je devrais former un gouvernement militaro-civil…

Colonel Camille Vital, nouveau Premier ministre malgache

Aussitôt après sa nomination, le colonel Vital a présidé son premier Conseil des ministres.

Né en 1952, le colonel Vital est marié et père de cinq enfants. Sa formation de militaire et d'ingénieur l'a mené au rang de colonel. Durant les 11 dernières années, il avait sa propre compagnie de sécurité et il est actuellement président de la Chambre de commerce et d'industrie de Madagascar.

Les ministres en fonction assureront les affaires courantes jusqu'à la nomination de la nouvelle équipe. Le colonel Albert Camille Vital succéde à Cécile Manorohanta qui sera restée Premier ministre à peine 48 heures : un record.

Les trois autres mouvances comptent mettre en place cette semaine les institutions de la transition. Les 156 membres des trois mouvances sur les 258 prévues par la charte de Maputo et l’acte additionnel d’Addis Abeba entameront leur réunion préliminaire au palais de l’assemblée nationale le mardi 22 décembre.

Je suis étonné par le fait qu'Andry Rajoelina ne se réfère plus aux accords de Maputo et d'Addis Abéba qu'il a pourtant signé. Le pays est en pleine crise, il y a de nombreuses choses à redresser, il faut revenir autour de la table des négociations. Il faut se baser sur ces accords pour que Madagascar soit reconnu au plan international...

Ange Andrianarisoa, chef de la délégation Ratsiraka au sein de la transition

C’est une décision immature et irresponsable d'Andry Rajoelina. Il tente de mettre la pression sur les autres mouvances pour que les processus de Maputo et d'Addis Abéba soient morts nés.

Fétisson Rakoutou Aandrianirina, co-président de la transition pour le compte de la mouvance Ravalomanana

Le Premier ministre de consensus Eugène Mangalaza formera de son coté un autre gouvernement de transition avec des membres désignés par les trois mouvances. Le schéma politique à Madagascar se complique, les observateurs s’inquiètent.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.