Accéder au contenu principal
Danemark

Caricatures de Mahomet : l'agresseur somalien a été inculpé

Devant le domicile de Kurt Westergaard, le 2 janvier 2010.
Devant le domicile de Kurt Westergaard, le 2 janvier 2010. AFP/ Brian Rasmussen

Le Somalien qui a tenté d'assassiner le 1er janvier 2010 le caricaturiste danois Kurt Westergaard et le policier venu l'arrêter, a été inculpé pour double tentative de meurtre. Il a été placé en détention provisoire pour une durée de quatre semaines dont deux  à l'isolement. L'agresseur a nié les faits, juste avant d'être interrogé par le tribunal.

Publicité

Avec notre bureau de Bruxelles

C’est peu après 22 heures que l’individu, un Somalien de 27 ans, s’est introduit par effraction au domicile de Kurt Westergaard à Viby, près de Aarhus. Le dessinateur a cependant eu le temps de se réfugier dans sa salle de bain qu’il avait fait aménager en chambre forte. Il a pu auparavant sortir de son lit et emmener sa petite fille, âgée de cinq ans, qui séjournait chez lui.

En vain, l’homme s’est acharné à coups de hache sur la porte blindée en hurlant en danois approximatif les mots « hævn et blod », c’est-à-dire « vengeance et sang ».

Alerté par monsieur Westergaard, une patrouille de police était sur les lieux en trois minutes au moment où le Somalien sortait de la maison. Armé d’une hache et d’un couteau, il s’en est pris aux véhicules des policiers, puis à ces derniers qui ont ouvert le feu alors qu’il se trouvait à moins de deux mètres d’eux. Blessé à la cuisse droite et à la main gauche, il a été hospitalisé.

Appelés en renfort, des démineurs et une unité canine n’ont rien découvert de particulier aux abords du bâtiment. Sous le choc, Kurt Westergaard 74 ans a répété que « cette fois-ci, il s’en est fallu de peu, vraiment ».

Selon le service de renseignement de la police danoise, le Somalien en séjour régulier au Danemark aurait agi seul, bien qu'il fasse l’objet d’une enquête en raison de ses liens avec les milieux islamistes dano-somaliens. Deux autres personnes sont actuellement recherchées.

Kurt Westergaard a signé la caricature la plus connue de la série

Quand en septembre 2005, le plus grand journal danois publie 12 dessins de Mahomet, il est loin d'imaginer l'ampleur que prendra le scandale. Caricature jugée la plus offensante par une partie de la communauté musulmane, celle de Kurt Westergaard justement, qui représente le prophète avec sur la tête un turban en forme de bombe.

Peu importe que le dessinateur veuille ainsi dénoncer l'usage dévoyé d'une religion à des fins de violence, la colère monte, notamment parce que l'islam interdit les représentations.

Mi-octobre début des manifestations, d'abord au Danemark puis dans tout le monde musulman. Ambassade danoise incendiée à Damas, attaquée à Téhéran, rappel d'ambassadeurs, boycott des produits danois, les manifestations se transforment en émeutes, une cinquantaine de personnes trouvent la mort. Rien ne semble pouvoir apaiser la situation, ni les excuses du rédacteur en chef du journal, et surtout pas le refus du Premier ministre de l'époque de recevoir onze ambassadeurs de pays musulmans.

Déjà en février 2008, la police danoise avait arrêté trois personnes qui prévoyaient d'assassiner le dessinateur.

 

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.