Accéder au contenu principal
Métiers d'Art

La dentelle dans tous ses états d’art

Danielle Birck/RFI

Avec l’exposition « Ultra Dentelles », l'organisation professionnelle Ateliers d’Art de France propose un parcours dans leurs quatre espaces parisiens pour y découvrir la dentelle contemporaine, sous toutes ses formes et tous les matériaux.Du XVIe siècle à nos jours, de simple ornement de luxe à la haute-couture et la lingerie puis au design, la dentelle et son imaginaire n’ont cessé d’inspirer les métiers d’art et leurs créateurs. Lesquels y puisent formes et motifs, de manière souvent inattendue, comme le montre cette série d’expositions.

Publicité

La galerie Collection dans le Marais (juste en face du musée Picasso), les deux boutiques « Talents », dans les quartiers de l’Opéra et de l’Etoile, et l’Atelier, au Viaduc des Arts, dans le quartier de la Bastille : autant de lieux différents pour les multiples facettes de l’exploration de la dentelle par les artistes contemporains. 

Atelier Bastille.
Atelier Bastille. Danielle Birck/RFI

Porcelaine et faïence, verre, fils métalliques ou électriques, papier, bois, métal, ciment, résine, polyester, polystyrène expansé ou même … balles de ping-pong : peu de matériaux échappent à ce détournement de la dentelle en bijoux, luminaires, mobilier, décoration, sculptures, tableaux, vases, etc. par les artistes.

Certains ont choisi « leur » matériau de création, d’autres ne cessent d’expérimenter. Armel Barraud fait partie des premiers. Pour cette ancienne étudiante en arts appliqués qui, depuis l’enfance, n’a aimé « dessiner » qu’avec de la matière et s’est initiée à la dentelle auprès des dentellières portugaises de Vila do Conde, c’est de fils métalliques que sont tissés ses grands dessins muraux. Aérés et aériens, comme la dentelle, mais « solides » et « démontables », explique-t-elle. Elle les transporte même sur sa bicyclette ! On peut voir un de ces panneaux à la galerie Collection.
 

Cyclone (grès), Maarten Stuer.
Cyclone (grès), Maarten Stuer. Danielle Birck/RFI

Eric de Gésincourt fait partie des seconds : ce créateur de bijoux, essentiellement des bagues, qui allient plexiglas, résine, bois, a réalisé une parure – collier et boucles d’oreilles - en balles de ping-pong dentelées, exposées à l’espace Talents Opéra.  

Les volumes aussi sont affaire de variation. Du monumental, comme la sculpture en grès de Maarten Stuer, qui occupe toute la vitrine de la boutique Talents Etoile, ou le claustra en faïence blanche (2m sur 1,60m) de Charlotte Falcini, dans la vitrine de Talents Opéra. Ou du petit, comme les « gourmandises » en « scoubidou », de Claire Colin, ou la dentelle de verre des « plantes carnivores » de l’atelier Baquere…

Quelques exemples, parmi des dizaines d’autres. Il est impossible de passer en revue toutes ces créations foisonnantes, issues de l’imagination et du savoir-faire des artistes inspirés par la dentelle, et réunies par Ateliers d’Art de France.
 

Ce premier syndicat professionnel des métiers d’art, fondé en 1868, fédère aujourd’hui quelque 2800 créateurs, artisans, artistes et manufactures d’art, avec le double objectif d’accompagner les professionnels et d’assurer la promotion des savoir-faire. Il représente le secteur auprès des pouvoirs publics et des organismes professionnels, en France et à l’étranger.

Par ailleurs, l’annonce, le 7 février 2010, de la création d’un Institut national des Métiers d’Art (INMA), sous la double houlette du ministère de la Culture et de la Communication et du secrétariat d’Etat chargé du Commerce, de l’Artisanat, des PME, du Tourisme et de la Consommation, en réunissant tous les acteurs des métiers d’arts, devrait constituer un atout supplémentaire pour le développement et la promotion du secteur.
 

Regarder le diaporama

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.