Accéder au contenu principal
Chine/Exposition universelle

Exposition universelle de Shanghai : une occasion pour la Chine d’afficher sa grandeur

Le pavillon chinois de l'exposition de Shanghai domine tous les autres
Le pavillon chinois de l'exposition de Shanghai domine tous les autres Reuters/Shanghai Pacific Institute for International Strategy/Ha

Avant même son inauguration officielle, l’exposition universelle de Shanghai est déjà présentée comme celle de tous les records pour le nombre de pays participants et les visiteurs attendus. Et c’est encore une fois l’occasion pour la Chine d'afficher sa puissance et ses ambitions.

Publicité

C’est une volonté de la Chine que l’on ressent dès qu’on approche de cette exposition universelle. Tout est surdimensionné, à commencer par le pavillon chinois qui domine de toute sa hauteur tous les autres pavillons étrangers, qui ne doivent pas dépasser une certaine hauteur. C’est une contrainte imposée par les organisateurs chinois.

Cette dimension exceptionnelle et cette puissance affichée sont la fierté des Chinois  mais surtout des Shanghaiens, dans cette  rivalité qui oppose toujours la capitale politique, et l’opulente cité commerçante de Shanghai. Ce qu’explique très bien un grand spécialiste de la Chine, Benoit Vermander, professeur d’université à Shanghai. 

Pour le gouvernement central c'est un événement national.

Benoit Vermander

Depuis l’annonce de l’organisation de l’exposition universelle à Shanghai, le profil de la ville a profondément changé. Cette ville bannie par les communistes après leur arrivée au pouvoir, a retrouvé tout son prestige. Ce n’est plus la ville de l’industrie lourde des années 50, très polluée et condamnée à l’austérité. Aujourd’hui, Shanghai a retrouvé tout son lustre, son statut de « perle de l’Orient ».

Shanghai voudrait bien redevenir la première place financière chinoise, perdue au profit de Hongkong. Et pour cela, l’attribution de l’exposition universelle a été très importante. L’occasion pour la ville de raser des centaines d’usines totalement obsolètes et d’’investir plus de 30 milliards de dollars dans le métro, les autoroutes, les ponts… La rénovation de vieux quartiers, ou encore du « Bund », la célèbre promenade qui longe la rivière Huangpu. 

Le Bund, Shanghai
Le Bund, Shanghai Mat Booth/ Creative Commons (by-nc)

Fierté retrouvée et volonté d’organiser un évènement qui fera date dans l’histoire des expositions universelles, pour la grandeur de Shanghai et donc de la Chine est un objectif très fort et nettement affiché par le commissaire de l’exposition, Xu Bo.

C'est un rendez-vous planétaire et historique.

Xu Bo

Impressionner le monde mais aussi afficher ses potentialités à travers cette exposition universelle font partie des outils au service de la cohésion sociale chinoise tout comme l’ont été les Jeux Olympiques. Plus de 90 % des visiteurs de cette exposition seront principalement des Chinois. On dit même que le pavillon chinois sera conservé après la fin de l’exposition pour permettre à tous les Chinois de le visiter.

 
Ce sera un évènement national, dans une Chine en pleine croissance économique, mais confrontée en même temps à de fortes tensions internes : tensions politiques, sociales et ethniques. Une chose est sûre pour Benoit Vermander, cette exposition universelle ne sera pas l’occasion d’une ouverture politique. 

Les gens ici à Shanghai attendent avec impatience l'ouverture de l'exposition...

Benoit Vermander

L’exposition universelle ouvre ses portes au public samedi 1er mai 2010, après une inauguration officielle la veille au soir, en présence du président chinois et de ses invités, parmi les quels le président français Nicolas Sarkozy.

 

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.