Accéder au contenu principal
Inde / Pakistan

Reprise du dialogue entre l'Inde et le Pakistan

Le Premier ministre indien Manmohan Singh (g) et son homologue pakistanaisYusuf Raza Gilani, avant leur rencontre à la c onférence des huit nations d’Asie du Sud à Thimphu, le 29 avril 2010
Le Premier ministre indien Manmohan Singh (g) et son homologue pakistanaisYusuf Raza Gilani, avant leur rencontre à la c onférence des huit nations d’Asie du Sud à Thimphu, le 29 avril 2010 Reuters / Rupak De Chowdhuri

L'Inde et le Pakistan ont tenu jeudi 29 avril 2010 une rencontre au niveau des chefs de gouvernement et se sont engagés à prendre aussi tôt que possible des mesures en vue d'une normalisation de leurs relations. Une promesse importante, pour ces deux grands rivaux asiatiques qui ont suspendu leur dialogue de paix depuis les attentats de Bombay en 2008. L’engagement a été pris à l’issue d’une rencontre entre les deux hommes politiques, en marge de la conférence des huit nations d’Asie du Sud qui se tient à Thimphu, la capitale du Bouthan.  

Publicité

Le Premier ministre indien Manmohan Singh et son homologue pakistanais Yousuf Raza Gilani ne s’étaient pas vu depuis le 16 juillet 2010. Ces 50 petites minutes de tête-à-tête sont donc saluées comme un pas important des deux côtés. « L’Inde et le Pakistan parlent d’une seule voix », titre l’Hindustan TimesThe News à Islamabad parle d’une « note très positive ».

Il faut dire que les deux capitales reviennent de loin. Pour une sombre affaire d’espionnage, la rencontre des deux Premiers ministres a failli être annulée au dernier moment. Premier signe positif, la veille du rendez-vous, l’état-major pakistanais a fait retirer plus de 100 000 hommes de la frontière indienne pour les lancer dans une offensive anti-talibans à l’ouest du Pakistan.

Deuxième signe, cette fois côté indien, New Delhi a accepté d’élargir les thèmes de discussion : Manmohan Singh et Yousuf Raza Gilani ont parlé du Cachemire, du partage des eaux entre les deux pays et pas seulement de terrorisme. C’est pourtant cette dernière question qui continue de ralentir ce rapprochement.

L’Inde trouve que le Pakistan met trop de temps à juger les responsables des attentats de Bombay en 2008, dont le verdict du seul survivant présumé du commando est attendu la semaine prochaine.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.