Accéder au contenu principal
Inde

Crash de l’avion d’Air India : une catastrophe inexpliquée

Les pompiers et la police indienne travaillent sans relâche depuis la nuit du drame.
Les pompiers et la police indienne travaillent sans relâche depuis la nuit du drame. Stringer/Reuters

158 morts, c’est le bilan de l'accident d'un Boeing 737 de la compagnie Air India hier matin samedi 22 mai à l'aéroport de Mangalore dans le sud de l’Inde. Seuls 8 passagers ont survécu. 4 personnes se trouvent toujours dans un état grave, 4 autres souffrent de blessures légères. On ne connaît pas encore les raisons de cet accident et beaucoup de questions se posent. Comment cet appareil, piloté par un homme expérimenté, a-t-il pu terminer sa course dans un ravin ?

Publicité

Avec notre correspondant à New Delhi, Pierre Prakash

En attendant que les boîtes noires livrent leur secret, medias, experts en aviation et responsables politiques indiens s’interrogent : qu’a-t-il bien pu se passer pour que ce Boeing 737 en provenance de Dubaï sorte ainsi de la piste ?

L’aéroport de Mangalore est certes réputé délicat pour les atterrissages, puisque du fait qu’il se trouve sur le sommet d’une colline, la piste est relativement courte. Mais le pilote était en l’occurrence très expérimenté et connaissait bien cet aéroport tout comme son copilote.

Un bruit sourd juste avant l’atterrissage

Pourquoi a-t-il alors posé son appareil plus de 300 mètres trop loin pour pouvoir s’arrêter à temps ? Mystère, d’autant qu’il n’a pas lancé d’appel de détresse, ce qui signifie qu’il n’y avait, à priori, pas de problèmes techniques avant l’atterrissage.

De leur côté, plusieurs survivants affirment avoir entendu un bruit sourd juste avant d’avoir touché le sol. Un pneu aurait-il éclaté ? Pas impossible, selon les experts, d’autant que le pilote a logiquement dû freiner brutalement vu la courte distance dont il disposait pour s’arrêter.

A moins que l’avion n’ait tout simplement dérapé en raison de la pluie. L’enquête est en cours.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.