Accéder au contenu principal
Côte d'Ivoire / BAD

La Banque africaine de développement décide de tripler son capital

Donald Kaberuka réélu, président de la Banque africaine de déveleppement, le 28 mai 2010
Donald Kaberuka réélu, président de la Banque africaine de déveleppement, le 28 mai 2010 Photo : Luc Gnago/ Reuters

En Côte d'Ivoire les sessions aux assemblées annuelles de la Banque africaine de développement se sont achevées vendredi 28 mai 2010. Au final, la BAD a annoncé sa décision de tripler son capital et les hôteliers d'Abidjan ont fait de bonnes affaires. Bilan  plutôt positif.

Publicité

Les lampions de la BAD se sont éteints vendredi 28 mai 2010 à Abidjan sur un bilan bénéficiaire. Succès d’audience tout d’abord. 1 500 participants étaient attendus. Ils furent 2200 à l’arrivée. Les hôteliers s’en frottent encore les mains. L’Hôtel Ivoirequi a accueilli ces assemblées annuelles, avait fait son lifting, et Abidjan sa toilette. L’organisation fut sans faille. Les assises se sont déroulées dans le calme.

Et, une fois n’est pas coutume, ce fut l’union sacrée dans la classe politique ivoirienne autour de la BAD, dont le retour à Abidjan n’a pas été confirmé, pas encore aime-t-on à se persuader ici. Seul candidat à sa succession, Donald Kabéruka a été réélu président pour 5 ans et sa gestion unanimement saluée.

Décision a été prise de tripler le capital de la banque qui sera porté de 33 à 100 milliards de dollars américains. Le Fonds africain de développement, qui sert des crédits à taux zéro, n’a pas fait l’objet d’engagement pour le moment, mais une décision sur son augmentation est reportée à septembre prochain.

Le Portugal a enfin été désigné pour recevoir les prochaines assemblées annuelles de la principale institution financière multilatérale dédiée à l’Afrique.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.