Accéder au contenu principal
Culture

L’Abbey Town Jazz Orchestra enflamme le XIIe Summer Jamboree

L’Abbey Town Jazz Orchestra en concert au festival Summer Jamboree à Senigallia, dans le centre de l’Italie, le 6 août 2011.
L’Abbey Town Jazz Orchestra en concert au festival Summer Jamboree à Senigallia, dans le centre de l’Italie, le 6 août 2011. Kèoprasith Souvannavong/RFI

Les 22 musiciens et trois chanteurs de l’Abbey Town Jazz Orchestra ont galvanisé, samedi 6 août 2011, le public du Summer Jamboree, le plus grand festival international de musique et de culture américaine des années 1940 et 1950 en Europe, qui se tient chaque été à Senigallia, dans le centre de l’Italie.

Publicité

De notre envoyé spécial à Senigallia

17 heures. Dans la salle de conférences d’une chaîne hôtelière, les musiciens et chanteurs de l’Abbey Town Jazz Orchestra entament une ultime grande répétition sous la direction du trompettiste américain Kyle Gregory.

Pendant ce temps, à l’extérieur, sous un soleil radieux, des chauffeurs heureux au volant de grosses voitures américaines des années 1950 – Cadillac décapotables, DeSoto Firesweep et Chevrolet pick-up, entre autres - paradent sur les routes qui longent la plage jusqu’au centre-ville, avec tout leur cortège de pin-up aussi éblouissantes les unes que les autres.

Nous sommes à Senigallia, dans la région des Marches, dans le centre de l’Italie, où a lieu depuis douze ans le Summer Jamboree, le plus grand festival international de musique et de culture américaine des années 1940 et 1950 en Europe.

Ainsi, du 30 juillet au 7 août, la ville vibre jour et nuit au rythme du rock’n’roll, rockabilly, Western swing, doo wop, jive, boogie... Parmi les plus grands noms au programme de cette édition 2011, celui de l’Américain Lloyd Price, l’un des pionniers du Rhythm & Blues et grande vedette du rock des années 1950. Son fameux tube, « Personality », a été repris par de nombreux artistes. Elvis Presley, John Lennon ou encore Frank Sinatra furent ses célèbres admirateurs.

22 heures. Retour dans le centre-ville très animé de Senigallia où l’ambiance est des plus festives. Les membres de l’Abbey Town Jazz Orchestra montent enfin sur scène. Créée en 1997 et coordonnée par le tromboniste Matteo Morassut, cette formation italienne de vingt-deux musiciens et trois chanteurs (Cinzia Bertoletti, Francesca Viaro et Ettore Lauritano) interprète son large répertoire mais accompagne également les chanteurs internationaux invités par le festival. En ce samedi 6 août, l’orchestre ouvre le bal avec « Rockin’ Time », un titre qui n’est pas choisi par hasard. Le morceau représente en effet à lui seul la musique des années 1950, mais surtout il détone dès les premières notes tel un véritable feu d’artifice. Le public de près de dix mille personnes, habillées d’époque pour la plupart, jubile et danse jusque très tard dans la nuit.

Les fidèles du Summer Jamboree connaissent bien l’Abbey Town Jazz Orchestra puisque ce dernier y enflamme la scène depuis cinq ans. Deux jours avant de venir se produire ici à Senigallia, la formation avait donné un concert dans le nord-est de l’Italie, et avait comme invité d'honneur Jamie Davis, un habitué des scènes prestigieuses parisiennes de jazz. Le chanteur américain a émis le souhait d'effectuer des tournées en Europe avec l’Abbey Town Jazz Orchestra.

De gauche à droite : les chanteurs de l’Abbey Town Jazz Orchestra (Ettore Lauritano, Cinzia Bertolettti et Francesca Viaro), le tromboniste Matteo Morassut et le trompettiste Kyle Gregory, qui dirige la formation.
De gauche à droite : les chanteurs de l’Abbey Town Jazz Orchestra (Ettore Lauritano, Cinzia Bertolettti et Francesca Viaro), le tromboniste Matteo Morassut et le trompettiste Kyle Gregory, qui dirige la formation. Kèoprasith Souvannavong/RFI

 

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.