Accéder au contenu principal
Cinéma

«Noé»: un Déluge d’effets visuels controversé

Le récit biblique de Darren Aronofsky a couté 115 millions de dollars.
Le récit biblique de Darren Aronofsky a couté 115 millions de dollars. DR

Un nouveau film divise la critique : Noé, de Darren Aronofsky. Une superproduction sur le récit biblique du Déluge et de l'Arche d'ores et déjà interdit dans plusieurs pays musulmans. Certains milieux chrétiens refusent aussi des passages du film. Quant aux cinéphiles, ils rejettent cette vision biblique.

Publicité

L'histoire est bien connue et tient en quatre chapitres de la Genèse : le Créateur, en colère, décide de punir l'humanité qu'il juge corrompue en l'engloutissant dans des eaux purificatrices. Mais avant, il demande à Noé de sauver les animaux, un mâle et une femelle de chaque espèce, en construisant une arche qui pourra résister au Déluge. De ce récit biblique, Darren Aronofsky tire un film de plus de deux heures, une superproduction de 115 millions de dollars avec force effets spéciaux spectaculaires.

Les milieux religieux contre le blockbuster

Les fondamentalistes chrétiens se disent choqués de la représentation des hommes corrompus. Dans les pays de confession musulmane, le film a été interdit au Qatar, au Bahreïn, aux Emirats arabes unis, et il va l'être très probablement aussi en Jordanie et en Egypte (Al-Azhar a demandé l'interdiction du film), car les milieux traditionnalistes musulmans refusent la représentation du prophète Noé.

Certains aficionados de Darren Aronofsky ne retrouvent pas dans cette représentation biblique le cinéaste iconoclaste du film halluciné Requiem for a dream, portrait d'une famille de junkies.

Mais on peut aussi interpréter son Noé comme une fable écologique, et une intéressante réflexion philosophique sur l'éternelle question du bien et du mal, de la jouissance immédiate ou d'une attitude plus respectueuse de la nature.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.