Accéder au contenu principal
Art

«La Coiffeuse» de Picasso restituée à la France

«La Coiffeuse» de Picasso, un tableau datant de la période cubiste de l'artiste, est estimé à 15 millions de dollars.
«La Coiffeuse» de Picasso, un tableau datant de la période cubiste de l'artiste, est estimé à 15 millions de dollars. AFP PHOTO HANDOUT-US DEPARTMENT OF JUSTICE

Les douanes américaines remettent officiellement, ce jeudi 13 août à l’ambassade de France à Washington, La Coiffeuse. Cette toile de Picasso, d’une valeur de 15 millions de dollars, avait disparu depuis 18 ans. Elle avait été découverte dans des circonstances rocambolesques en décembre 2014.

Publicité

La dernière fois qu’elle avait été aperçue publiquement, c’était à la Kunsthalle de Munich, à laquelle elle avait été prêtée en 1998. Propriété du gouvernement français, on n’avait cependant découvert le vol de La Coiffeuse qu’en 2001, lors d’une demande de prêt effectuée auprès du Centre Pompidou où l’œuvre était censée être conservée.

Depuis, plus de nouvelles, jusqu’à cette découverte des douanes américaines, en décembre dernier. Dans un banal colis postal à destination de la Belgique, ils ont d’abord cru à un cadeau de Noël. Mais très rapidement, la toile, de dimension modeste (33cm par 46 cm) a été découverte derrière l’emballage.

On ne saura pas ce qui a éveillé les soupçons du douanier de New York, le ministère américain de la Justice reste très discret, car l’enquête n’est pas terminée mais l’officier qui a ouvert le pli, et découvert le tableau, a tout de suite pensé qu’il avait entre les mains une œuvre de valeur, rapporte notre correspondante à Washington, Anne-Marie Capomaccio.

« On parle du flair du douanier, je dirais plutôt l’observation. Envoyer des paquets au moment de noël on est toujours plus vigilants parce qu’on sait que ça peut être des drogues par exemple. Chaque cas est un cas particulier comme un roman policier. Là l’essentiel c’est qu’on récupère le tableau. C’est sûr que si on arrive à démanteler un réseau c’est mieux », explique François Richard, attaché douanier à l’ambassade de France à Washington.

L’objectif des douanes françaises et américaines, qui travaillent ensemble sur cette affaire, est en effet de démanteler un éventuel trafic d’œuvres d’art, dont La Coiffeuse de Picasso, ne serait qu’un élément. Le tableau va désormais repartir pour la France. Endommagé par son périple et des voleurs peu soigneux, il sera restauré avant d’être à nouveau exposé au centre Beaubourg à Paris. La Coiffeuse, peinte en 1911 pendant la période cubiste de Picasso, est estimée à 15 millions de dollars.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.