Accéder au contenu principal
Musique

La liberté guide le 69e Festival international d’art lyrique d’Aix-en-Provence

La soprano Chloé Briot (Pinocchio) et le baryton basse Vincent Le Texier (le père) dans l’opéra « Pinocchio » composé par Philippe Boesmans et mise en scène par Joël Pommerat au Festival international d'art lyrique d'Aix-en-Province.
La soprano Chloé Briot (Pinocchio) et le baryton basse Vincent Le Texier (le père) dans l’opéra « Pinocchio » composé par Philippe Boesmans et mise en scène par Joël Pommerat au Festival international d'art lyrique d'Aix-en-Province. BORIS HORVAT / AFP

La création mondiale de « Pinocchio » ouvre ce lundi 3 juillet au soir l’une des plus prestigieuses manifestations en musique classique au monde. Le Festival international d’art lyrique d’Aix-en-Provence dans le sud de la France offre lors de sa 69e édition entre autres cinq nouvelles productions sous le thème de la liberté.

Publicité

Du Mozart sous les étoiles. Depuis 1948, le Théâtre de l’Archevêché, lieu emblématique du Festival international d’art lyrique d’Aix-en-Provence, accueille chaque année un opéra du génie autrichien au sein de ses murs médiévaux.

« Jean-François Sivadier signe la mise en scène. Il nous propose un Don Giovanni très dramatique qui est aussi un drame joyeux, remarque Bernard Foccroulle, directeur du festival. Il y a de l’humour, des moments de rêverie, de poésie et en même temps toute la force de Don Giovanni qui est un opéra dont on n’a jamais fait le tour. »

L’oiseau rebelle et le séducteur

Autre classique, voire l’opéra le plus joué au monde, Carmen de Georges Bizet, n’est qu’à sa deuxième apparition au Festival d’Aix, après 1957. Entre l’oiseau rebelle et le séducteur, il n’y a qu’un pas. « Ce sera la question de la liberté, voire même le libertinage quand il s’agit de Don Giovanni, la liberté de Carmen qui entend rester libre au prix de la mort. »

Il sera aussi question de la descente aux enfers d'un libertin qui finit par être privé de toute liberté dans The Rake's Progress d'Igor Stravinsky et d'un pantin en bois, Pinocchio, qui trouve le chemin vers la liberté à travers une mise en scène poignante de Joël Pommerat. Une création mondiale – dont le Belge Philippe Boesmans signe la musique - qui œuvre dans le sens du festival : ouvrir l'opéra au plus grand nombre.

Ecouter le Rendez-vous Culture sur le Festival d’Aix-en-Provence

Pinocchio sera retransmis le 9 juillet à 20h sur France Musique et sur Arte

69e édition du Festival international d’art lyrique d’Aix-en-Provence, du 3 au 22 juillet.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.