Accéder au contenu principal
Saison France-Roumanie 2019/France/Roumanie/Institut français

Saison France-Roumanie 2019: des liens forts, au-delà des clichés

L'Atelier Brancusi au Centre Pompidou, qui propose une riche programmation pour la Saison France-Roumanie 2019.
L'Atelier Brancusi au Centre Pompidou, qui propose une riche programmation pour la Saison France-Roumanie 2019. RFI/David Pauget

La Saison France-Roumanie 2019, pilotée par l’Institut français, commence ce mardi 27 novembre 2018 en France, pour se prolonger au printemps en Roumanie. Son objectif est de montrer et de renforcer les liens entre les deux pays.

Publicité

Sur l’affiche française, Édith Piaf dans les bras du comte Dracula. Sur celle de la Roumanie, Napoléon aux côtés de Maria Tanase, chanteuse populaire dans le pays. Les deux portent la même mention: « Oubliez vos clichés ».

Ces allégories du couple franco-roumain illustrent l’esprit de la Saison France-Roumanie 2019, mise en œuvre par l'Institut français, qui commence ce mardi 27 novembre 2018 : changer l’image et la perception que ces deux pays latins, intimement liés, ont l’un de l’autre.

Elle se tiendra jusqu’au 14 avril 2019 en France, avant de se prolonger en Roumanie du 18 avril au 14 juillet 2019.

Centenaire de la création de la Roumanie moderne

Pour ses organisateurs, le choix de la Roumanie s'imposait comme une évidence, du fait d'une conjoncture favorable : ce pays de l'Europe du Sud-Est va présider pour la première fois le Conseil de l’Union européenne, en 2019. Cette saison croisée célèbre en outre le centenaire de la création de la Roumanie moderne au 1er décembre 1918, et la commémoration du centenaire de la fin de la Première Guerre mondiale.

it
Saison France-Roumanie 2019 : les liens forts entre les deux pays

« L’ ADN de la Saison France-Roumanie, c’est l’Europe, la francophonie, et un regard vers le futur de notre relation bilatérale et de la place de ce qu’a à dire couple franco-roumain dans l’Europe », résume Jean-Jacques Garnier, le commissaire général pour la partie française de la saison.

« Il y a tellement de clichés, et une vraie méconnaissance entre ces deux pays. Mais il ne faut pas oublier que 25% des Roumains parlent ou écrivent français, et que 75% des élèves apprennent le français jusqu’en terminale », ajoute-t-il.

La culture au cœur de la programmation.

Le programme de ce grand événement cultuel se veut éclectique, pour toucher un public le plus large possible : de la techno, spécialité de la jeune scène roumaine, du cinéma, de la littérature, ainsi que des conférences. 200 événements sont ainsi programmés partout en France.

« On va toucher tous les sujets : certains vont piquer, d’autres vont surprendre, et il y a en a qui vont énerver. Mais ce n’est pas grave, c’est le but de la saison ! », dit avec un sourire Jean-Jacques Garnier.

L’Afrique à l’honneur en 2020

L'ouverture de la Saison se fera à Paris mardi 27 novembre, en présence des deux présidents, Emmanuel Macron et Klaus Iohannis, à la cathédrale Saint-Louis des Invalides, pour la commémoration des centenaires de la fin de la Première Guerre mondiale et de la création de la Roumanie. Le studio RFI / RFI Romania sera délocalisé au Centre Georges-Pompidou pour la journée.

La prochaine saison mise en œuvre par l’institut français sera « Africa 2020 ». Elle aura pour but de faire connaître l’Afrique contemporaine et sa créativité, en mettant en lumière la jeunesse et les talents émergents.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.