Accéder au contenu principal
Cinéma

Steve McQueen présente «Les Veuves», variation féministe sur le genre du film noir

Viola Davis dans « Les Veuves » de Steve McQueen.
Viola Davis dans « Les Veuves » de Steve McQueen. 20th Century Fox

Le nouveau film du réalisateur britannique Steve McQueen sort ce mercredi 28 novembre en salles en France. « Les Veuves » raconte la lutte de quatre femmes pour payer les dettes de leurs maris, des malfaiteurs tués pendant un braquage.

Publicité

On connait Steve McQueen pour ses films coup de poing : entre autres 12 Years A Slave et son sujet, l’esclavagisme, montré avec des scènes d’une violence presque insoutenable. Voici que ce surdoué, habitué aux honneurs des grands festivals et de la critique, aborde le genre du polar et pas n’importe lequel. Inspiré d’une série britannique des années 1980, Les Veuves raconte l’histoire de quatre femmes de Chicago dont la vie bascule quand leurs maris sont abattus par la police.

Dans les entrailles mafieuses de Chicago

Poursuivies par la mafia, Veronica, Linda, Alice et Amanda unissent leurs forces pour exécuter un nouveau braquage. Le film est mené tambour battant, il y a des scènes d’actions, du suspense, du polar, une plongée dans les entrailles mafieuses de Chicago et même une pincée de comédie avec ces quatre protagonistes néophytes en matière de braquage.

Viola Davis, une actrice impériale

L’actrice afro-américaine Viola Davis est impériale en chef de bande, et le film est aussi une variation féministe sur un genre, le film noir, qui se conjugue d’ordinaire au masculin. Bref, c’est une réussite totale qui pourrait bien faire de Viola Davis la deuxième Afro-Américaine à recevoir l’Oscar de la Meilleure actrice.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.