Accéder au contenu principal
Culture

«Tous les Rembrandt» exposés à Amsterdam

Une femme regarde le tableau de Rembrandt : « Le Syndic de la guilde des drapiers » dans l’exposition « Tout Rembrandt » au Rijksmuseum d’Amsterdam.
Une femme regarde le tableau de Rembrandt : « Le Syndic de la guilde des drapiers » dans l’exposition « Tout Rembrandt » au Rijksmuseum d’Amsterdam. Remko de Waal / ANP / AFP

Les Pays-Bas, patrie du peintre Rembrandt, célèbrent en grande pompe cette année les 350 ans de la mort de leur génie national. De multiples expositions se tiennent un peu partout, la plus emblématique se trouve au Rijksmuseum d'Amsterdam : « Tout Rembrandt » montre pour l'occasion la totalité des œuvres qu'il possède.

Publicité

400 Rembrandt d'un coup, le Rijksmuseum possède la plus grande collection au monde de peintures, dessins, gravures du génie. Des œuvres souvent fragiles, jamais montrées en totalité, qui donnent au visiteur l'impression d'une grande intimité avec l'artiste.

« Rembrandt est intéressé à la vérité »

Rembrandt est l’un des maitres de la peinture baroque de l'École hollandaise du XVIIe siècle, un siècle souvent qualifié d'âge d'or de la peinture hollandaise durant lequel la culture, les sciences, le commerce et l'influence politique des Pays-Bas ont été à leur apogée. Taco Dibbits, le directeur du Rijksmuseum, nous résume en quelques mots pourquoi l'œuvre de Rembrandt reste quatre siècles plus tard toujours aussi fascinante : « Rembrandt n’est pas intéressé à la beauté, il est intéressé à la vérité. Il souhaite peindre les personnes comme elles sont, avec toutes leurs imperfections. C’est très humain. Quand on voit les tableaux de Rembrandt, on se reconnait. »

Savoir raconter une histoire

Rembrandt nous parle par-delà les siècles et il exprime particulièrement toute la gamme des sentiments dans ses autoportraits. Il en a réalisé 80, un chiffre exceptionnel. Il se sert de son visage comme sujet d'étude des émotions humaines. C'est très émouvant de le voir vieillir sur ces petits formats, mais ce qui fait la renommée de Rembrandt, c'est aussi la puissance évocatrice de ses tableaux. Erik Hinterding est commissaire de l'exposition Tout Rembrandt.

« Vous avez des artistes qui savent peindre un tableau et d’autres qui savent en plus raconter une histoire. Rembrandt fait partie de cette dernière catégorie. Il sait comment nous raconter une histoire et il le fait grâce à des techniques, mais aussi grâce à l’impact émotionnel de sa peinture. On est comme aspiré dans le tableau quand il dépeint sa femme allongée sur son lit après avoir donné naissance à sa fille. C’est très spécial. C’est comme si vous étiez autorisé à regarder dans la chambre. Ou encore ce tableau : L’Annonciation aux bergers, avec l’arrivée des anges et les bergers qui paniquent. C’est tout à fait réel. J’aurais probablement eu la même expression d’effroi. Et c’est ce qui rend son style si unique, encore aujourd’hui. »

Mieux comprendre la peinture de Rembrandt

Parmi les chefs-d'œuvre du Rijksmuseum, La ronde de nuit, peint en 1642, représente une compagnie de la milice bourgeoise des mousquetaires d'Amsterdam. Ce chef-d’œuvre sera restauré en public au Rijksmuseum à partir de juillet prochain. Erik Hinterding nous donne quelques clés pour mieux comprendre la peinture de Rembrandt :

« Ce que nous raconte Rembrandt, ce sont généralement des histoires de la Bible. Il n’est pas un chroniqueur de son temps. Ce qu’il nous dit de son époque, il le fait à travers des scènes intimes, comme un observateur : sa femme Saskia au lit, ou, par exemple, Le Syndic de la guilde des drapiers, c’est un tableau de commande qui nous raconte une histoire. Quand vous êtes face au tableau, vous réalisez que vous êtes une part de ce qui se joue, car ces hommes vous regardent. Vous regardez le tableau, mais eux vous regardent, comme si vous étiez entré dans la pièce sans frapper et que vous les aviez dérangés en pleine réunion. Ils se lèvent pour voir qui vient d’entrer ? C’est un tableau qui peint une situation réelle de son temps, mais c’est une composition. Rembrandt n’est pas un chroniqueur de son époque. »

Le génie du clair-obscur

Rembrandt est célèbre pour ses clairs-obscurs directement inspirés du peintre italien le Caravage. Mais le point fort de cette exposition est aussi de montrer une œuvre gravée extraordinaire. Rembrandt utilise la technique de l’eau-forte. Jonathan Bikker, commissaire au Rijksmuseum et auteur d'une nouvelle biographie de Rembrandt.

« Il est célèbre pour ses clairs-obscurs, il ne met pas uniquement de la lumière là où vous devez regarder, mais il travaille aussi les couleurs dans les zones lumineuses du tableau. Et au fur et à mesure que vous vous éloignez de la lumière, il fonce les couleurs. Le plus intéressant, ce sont sans doute ses gravures. Rembrandt faisait des eaux-fortes. Il dessinait sur des plaques de cuivre. Il grattait la plaque d’une certaine manière provoquant des effets flous à l’impression. Il est le premier artiste à utiliser ce procédé dans un but décoratif. Il a transformé le procédé de gravure. Ses eaux-fortes sont proches de la photographie. Si vous regardez certains de ses portraits, vous voyez une centaine de nuances qui vont du blanc au noir en passant par tous les gris. A son époque, personne ne savait faire cela. »

La vie des secrets

Il y a encore beaucoup de secrets autour de Rembrandt. Notamment autour des attributions des œuvres. Nous ne sommes pas sûrs qu’il ait peint lui-même tous les tableaux qui lui sont attribués, car il avait énormément d’élèves dans son atelier. Le dernier catalogue raisonné attribue 350 tableaux à Rembrandt. Au début du XXe siècle, on lui en prêtait 700, donc deux fois plus.

Tout Rembrandt, exposition au Rijksmuseum d’Amsterdam, jusqu’au 10 juin.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.