Accéder au contenu principal
Festival de Cannes

Cannes: «Frankie», les dernières vacances en famille d'une actrice en fin de vie

L'affiche de «Frankie» de l'Américain Ira Sachs, en compétition à Cannes.
L'affiche de «Frankie» de l'Américain Ira Sachs, en compétition à Cannes. Festival de Cannes

L’Américain Ira Sachs fait son entrée ce mardi 21 mai au Festival de Cannes, avec Frankie. Considéré comme l’un des auteurs indépendants les plus en vue, habitué du Festival de Sundance, il est pour la première fois en compétition sur la Croisette avec ce film où il rassemble un casting international autour de l’actrice Isabelle Huppert.

Publicité

Avec notre envoyée spéciale à Cannes, Élizabeth Lequeret

Frankie est avant tout un superbe portrait de femme, un rôle magnifique offert à Isabelle Huppert. Celle-ci joue une actrice célèbre, atteinte d’un cancer en phase terminale. Les manifestations de la maladie sont encore invisibles, mais la fin est imminente. Autour d’elle, gravitent ses proches : son mari, son fils, sa belle-fille, une famille composite venue passer ces dernières vacances dans une magnifique villa au Portugal.

Comment filmer l’invisible, les remords, peut-être les regrets de cette femme aux portes de la mort ? Frankie a été écrit sur mesure pour Isabelle Huppert. L’actrice est souveraine dans le rôle de cette femme forte et belle, un peu inhumaine dans sa volonté de tout contrôler, de tout régler avant sa disparition.

Ira Sachs est connu pour ses portraits sensibles et stylisés de New-Yorkais. Avec Frankie, il s’offre un casting international (Marisa Tomei, Jérémie Renier, Brendan Gleeson, Pascal Gregory), et le plus beau des décors, la forêt de Sintra, pour raconter, avec une douceur qui n’appartient qu’à lui, la plus cruelle des histoires.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.