Accéder au contenu principal
Opéra / Danse / Culture

«Les Indes galantes», une relecture hip hop de Bintou Dembélé

« Les Indes galantes », une relecture hip hop de l'opéra de Jean-Philippe Rameau par Bintou Dembélé à l’Opéra national de Paris.
« Les Indes galantes », une relecture hip hop de l'opéra de Jean-Philippe Rameau par Bintou Dembélé à l’Opéra national de Paris. © Little Shao / OnP

Elle se définit d’origine hip hop et fait actuellement fureur à l’Opéra Bastille à Paris. Bintou Dembélé est la première femme noire à signer une chorégraphie au sein de cette institution de 350 ans, pour « Les Indes galantes » de Jean-Philippe Rameau.

Publicité

Loin des pointes et des tutus, Bintou Dembélé laisse parler la rue dans sa danse. Pour Les Indes galantes, ce chef-d’œuvre du XVIIIe siècle, elle propose une relecture radicalement nouvelle à travers des danses urbaines.

Née en région parisienne de parents sénégalais, elle est l’une des pionnières du hip hop en France, une passion qu’elle découvre à 10 ans, seule fille au sein des groupes. En 2002, elle fonde sa propre compagnie, Rualité - entre Rue et Réalité, dans le but d’explorer des cultures marginales, l’histoire coloniale et ses propres racines à travers toute une palette de danses urbaines.

Se réapproprier des choses

« J’aime à les nommer les danses du cri du corps. Elles émanent assez souvent de contextes politiques, économiques et culturels assez tendus. Beaucoup viennent des États-Unis comme le hip hop, le krump ou le voguing et le waacking, mais on a une danse spécifiquement française qui est l’électro, née en région parisienne, dans les clubs, et qui traduit aujourd’hui un peu la jeunesse et la manière de se réapproprier des choses qui peuvent leur manquer culturellement ou bien socialement. »

Il y a du sens et du sensible dans les créations de Bintou Dembélé - qu'elle travaille avec le rappeur MC Solaar, se mêle au slam de Grand Corps Malade ou danse sur les rythmes baroques de Rameau, l'idée reste de bâtir des ponts entre des univers éloignés.

► À écouter aussi : notre Rendez-vous Culture du 4/10/2019 est consacré aux Indes galantes

► Les Indes galantes, opéra de Jean-Philippe Rameau, chorégraphie de Bintou Dembélé, mise en scène de Clément Cogitore, à l’Opéra Bastille de Paris, jusqu’au 15 octobre.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.