Accéder au contenu principal

«Tout peut changer», un documentaire pour en finir avec le sexisme au cinéma

L'actrice Geena Davis, ici lors de la cérémonie des Oscars à Los Angeles le 9 février 2020, a produit le document «Tout peut changer».
L'actrice Geena Davis, ici lors de la cérémonie des Oscars à Los Angeles le 9 février 2020, a produit le document «Tout peut changer». REUTERS/Eric Gaillard

Parler des discriminations au cinéma, c’est le sujet de Tout peut changer, un documentaire sorti mercredi 19 février dans les salles françaises. Produit par l’actrice Geena Davis et réalisé par Tom Donahue, il explore la sous-représentation des femmes et des minorités visibles dans l’industrie du cinéma américain.

Publicité

C’est la première fois que le sexisme dans l’industrie du cinéma, est abordé d’une façon aussi frontale et complète. Devant la caméra de Tom Donahue des femmes, actrices, mais aussi techniciennes ou réalisatrices, l’expliquent, trouver sa place à Hollywood est toujours un combat.

Des actrices majeures, des stars comme Sharon Stone, Viola Davis, Jessica Chastain, Cate Blanchett ou Meryl Streep racontent le harcèlement, les discriminations, les blagues sexistes ou racistes ou encore leurs salaires minorés. Leurs histoires sont édifiantes.

Temps de parole réduit pour les personnages féminins

Au-delà des témoignages, le documentaire s’attache aussi à livrer des chiffres, ceux de la fondation de Geena Davis, qui passe au crible la représentation des sexes dans le cinéma et les médias. Ces études montrent la part moindre qui revient aux personnages féminins et le temps de parole systématiquement plus court qui leur est octroyé. Quant à ceux issus des minorités, par exemple, afro-américaine, ils sont encore plus limités et figés dans des stéréotypes.

Preuve que la bataille se joue aussi bien à l’écran que derrière la caméra, comme le dit avec humour Natalie Portman : « Sur quarante films, j’ai travaillé en tout et pour tout avec deux réalisatrices, dont l’une est moi-même ». Actuellement, aux États-Unis, 4% des cinéastes seulement sont des femmes.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.