Accéder au contenu principal

«Hollywood», quand la mini-série sur Netflix répare les erreurs du passé

« Hollwyood », une mini-série diffusée sur Netflix.
« Hollwyood », une mini-série diffusée sur Netflix. © Netflix

Récemment mise en ligne par la plateforme Netflix, la mini-série raconte l’époque glorieuse de Hollywood, en prenant toutefois de grandes libertés avec la réalité historique.

Publicité

Après la Seconde Guerre mondiale, l'industrie américaine du rêve prospère. C'est même l'âge d'or de Hollywood. Les grands studios américains façonnent les stars et attirent dans les salles des spectateurs ayant envie d'oublier les horreurs de la guerre.

Et si Hollywood avait contribué à transformer la société ? Et si un grand studio avait été dirigé par une femme, qui aurait validé des projets sans tenir compte de la couleur de peau ou de l'orientation sexuelle des participants ?

L'âge d'or de l'usine de rêves

La mini-série de Ryan Murphy reconstitue l'âge d'or de l'usine à rêves, montre le réalisateur George Cukor ou Vivien Leigh, la star d'Autant en emporte le vent. On y croise Roy Fitzgerald, un bellâtre appelé à devenir une star sous le nom de Rock Hudson, mais aussi son agent, le très puissant Henry Willson. Mais ces personnages réels côtoient des héros fictifs, acteurs et actrices, producteurs, réalisateurs ou scénaristes, homosexuels, Noirs, Métisses ou Asiatiques, en butte au racisme ou au plafond de verre.

Le créateur Ryan Murphy réécrit l'histoire de la Mecque du cinéma et fantasme ce qu'il aurait pu se passer si, dès 1947, une actrice noire ou asiatique avait remporté un Oscar.

Hollywood et #MeToo

Résolument dynamique, optimiste, généreuse, la série montre également les travers de Hollywood et déjà, 80 ans avant le mouvement #MeToo, l'utilisation du chantage sexuel sur les aspirants vedettes, hommes comme femmes.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.