Accéder au contenu principal

Pollution le «Quadrilatère de la mort» sicilien - Clémentine Méténier - Grand reportage - Avril 2020

Publicité
Dans la zone côtière entre Augusta et Syracuse (environ 20 km), la plage de Priolo, d’une longueur d’un peu plus d’1 km, est l’unique lieu où la baignade est autorisée, bien que ce site balnéaire soit encerclé par les industries.
Dans la zone côtière entre Augusta et Syracuse (environ 20 km), la plage de Priolo, d’une longueur d’un peu plus d’1 km, est l’unique lieu où la baignade est autorisée, bien que ce site balnéaire soit encerclé par les industries. Alberto Campi | WeReport

Mara Nicotra, biologiste marine, a été l’une des premières spécialistes à détecter des taux prohibitifs de mercure et d’autres métaux lourds dans la mer, longtemps déversés par les industries et accumulés dans les fonds marins de la baie d’Augusta.
Mara Nicotra, biologiste marine, a été l’une des premières spécialistes à détecter des taux prohibitifs de mercure et d’autres métaux lourds dans la mer, longtemps déversés par les industries et accumulés dans les fonds marins de la baie d’Augusta. Alberto Campi | WeReport

Diego Bivona, président de Confindustria Syracuse (Confédération générale de l’industrie italienne). Syracuse, Italie 02.2020.
Diego Bivona, président de Confindustria Syracuse (Confédération générale de l’industrie italienne). Syracuse, Italie 02.2020. Alberto Campi | WeReport

La présence sur le territoire d’une si grande densité d’industries qui, au fil des ans, ont changé de propriétaire et de nom, rend très complexe l’attribution de la responsabilité directe de la pollution, et de la condamnation au paiement des indemnités.
La présence sur le territoire d’une si grande densité d’industries qui, au fil des ans, ont changé de propriétaire et de nom, rend très complexe l’attribution de la responsabilité directe de la pollution, et de la condamnation au paiement des indemnités. Alberto Campi | WeReport

Un des nombreux canaux de déversement industriel qui se jettent dans le golfe d’Augusta. Marina di Melilli, SR, Italie 09.2019
Un des nombreux canaux de déversement industriel qui se jettent dans le golfe d’Augusta. Marina di Melilli, SR, Italie 09.2019 Alberto Campi | WeReport

Les vaches paissent dans les champs près des salines d’Augusta, à quelques mètres des installations industrielles. La pollution est depuis longtemps attestée. Malgré cela, l’élevage et l’agriculture sont pratiqués.
Les vaches paissent dans les champs près des salines d’Augusta, à quelques mètres des installations industrielles. La pollution est depuis longtemps attestée. Malgré cela, l’élevage et l’agriculture sont pratiqués. Alberto Campi | WeReport

Anselmo Madeddu, directeur du Registre des tumeurs de la province de Syracuse. Docteur et épidémiologiste, il a mené des études sur l’incidence des tumeurs dans la région et sur les malformations du foetus causées par les métaux lourds dans l'environnement
Anselmo Madeddu, directeur du Registre des tumeurs de la province de Syracuse. Docteur et épidémiologiste, il a mené des études sur l’incidence des tumeurs dans la région et sur les malformations du foetus causées par les métaux lourds dans l'environnement Alberto Campi | WeReport

La liste des martyrs du cancer est accrochée à l’entrée de l’église mère de Augusta. Depuis 2014, le prêtre Palmiro Prisutto recense les décès par cancer dans la région. Il a compilé une liste d’environ mille noms.
La liste des martyrs du cancer est accrochée à l’entrée de l’église mère de Augusta. Depuis 2014, le prêtre Palmiro Prisutto recense les décès par cancer dans la région. Il a compilé une liste d’environ mille noms. Alberto Campi | WeReport

Don Palmiro Prisutto, prêtre d’Augusta, une figure centrale de la contestation, dénonce depuis des années la situation des habitants qui vivent autour du pôle industriel de Priolo, des citoyens soumis à un «chantage à l’emploi», victimes de cancer...
Don Palmiro Prisutto, prêtre d’Augusta, une figure centrale de la contestation, dénonce depuis des années la situation des habitants qui vivent autour du pôle industriel de Priolo, des citoyens soumis à un «chantage à l’emploi», victimes de cancer... Alberto Campi | WeReport

Le 28 de chaque mois, Don Prisutto, au cours de son homélie, déclame les noms des victimes de tumeur. Cette messe consacrée aux morts par cancer a attiré l’attention des médias sur ce territoire meurtri par la pollution industrielle et oublié par l’État.
Le 28 de chaque mois, Don Prisutto, au cours de son homélie, déclame les noms des victimes de tumeur. Cette messe consacrée aux morts par cancer a attiré l’attention des médias sur ce territoire meurtri par la pollution industrielle et oublié par l’État. Alberto Campi | WeReport

Lucia Franzò, veuve de Cosimo Rapisarda et membre du comité Stop Poisons. Son mari est décédé en février 2018 des suites d’un mésothéliome, le cancer du poumon causé par l’exposition à l’amiante. Cosimo Rapisarda était radiologue en milieu industriel.
Lucia Franzò, veuve de Cosimo Rapisarda et membre du comité Stop Poisons. Son mari est décédé en février 2018 des suites d’un mésothéliome, le cancer du poumon causé par l’exposition à l’amiante. Cosimo Rapisarda était radiologue en milieu industriel. Alberto Campi | WeReport

Le groupe Stop Poisons rassemble des militants, des retraités de l’industrie et des parents de victimes du cancer. Ils se réunissent une fois par mois au presbytère de l’église de Don Palmiro Prisutto pour discuter de l’évolution de la situation...
Le groupe Stop Poisons rassemble des militants, des retraités de l’industrie et des parents de victimes du cancer. Ils se réunissent une fois par mois au presbytère de l’église de Don Palmiro Prisutto pour discuter de l’évolution de la situation... Alberto Campi | WeReport

La baie d’Augusta accueille la plupart des industries pétrochimiques, un port commercial, une base de la marine militaire italienne et abrite un ponton de l’OTAN.
La baie d’Augusta accueille la plupart des industries pétrochimiques, un port commercial, une base de la marine militaire italienne et abrite un ponton de l’OTAN. Alberto Campi | WeReport

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.