Accéder au contenu principal
G20

G20: l’économie et l’Ukraine au centre des préoccupations

François Hollande arrive à Brisbane, vendredi 14 novembre.
François Hollande arrive à Brisbane, vendredi 14 novembre. REUTERS/G20 Australia/Handout

Les dirigeants des grandes puissances de la planète ont rendez-vous à Brisbane, en Australie, ce week-end à l'occasion du sommet du G20. Les sujets principaux qui seront traités : l'économie et la situation toujours aussi tendue dans l'est de l'Ukraine.

Publicité

Avec notre envoyé spécial à Brisbane, Florent Guignard

Brisbane est une ville morte ou presque. Les rues sont désertes. La population a bénéficié d’un jour de congé, vendredi 14 novembre, pour s’exiler de cette ville sous haute sécurité. Barrières et policiers occupent l’essentiel du paysage. C’est la loi des G20, quand les chefs d’Etat et de gouvernement des 20 pays les plus riches, 85 % de l’économie mondiale, se retrouvent le temps d’un week-end.

Pendant ces deux jours, il sera notamment question de croissance et d’emploi. C’est la priorité n°1 qui fait consensus au sein du G20. Il était déjà question de la croissance lors du G20 de Los Cabos au Mexique. C’était juste après l’élection de François Hollande. Le tout nouveau président français avait reçu face à Angela Merkel le soutien de Barack Obama. Deux ans après, le sujet reste plus que jamais d’actualité en particulier pour la vieille Europe.

Le climat, l’autre cheval de bataille de la France, est bien moins loti. Paris parle même de victoire et d’exploit pour avoir réussi à arracher un paragraphe dans le communiqué final. Les questions climatiques n’étaient évidemment pas la priorité de la présidence australienne. Il sera davantage question de l’Ukraine toujours au centre des préoccupations.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.