Accéder au contenu principal
France

France: double offensive syndicale contre Emmanuel Macron

Emmanuel Macron (à dr.) face à François Hollande, le 20 novembre 2014.
Emmanuel Macron (à dr.) face à François Hollande, le 20 novembre 2014. REUTERS/Philippe Wojazer

Le numéro un de la CGT, Thierry Lepaon, et son homologue de Force ouvrière (FO), Jean-Claude Mailly s'en sont pris tous les deux, ce samedi 22 novembre, au ministre de l'Economie Emmanuel Macron, l'un sur France Inter, l'autre sur Europe 1. Ils accusent le ministre de l'Economie de déborder largement de son champ de compétences.

Publicité

Les auditeurs français viennent d'assister à un véritable tir groupé contre Emmanuel Macron, le ministre français de l'Economie qui doit présenter le 10 décembre prochain un projet de loi comportant à la fois des mesures sur le travail dominical, les tribunaux de prud'hommes, les professions réglementées, l'épargne salariale, les autoroutes et les transports.

Thierry Lepaon, secrétaire général de la CGT, a le sentiment qu'il y a « deux Premiers ministres » : Manuel Valls et Emmanuel Macron. D'un côté, celui qui est le vrai locataire de Matignon et de l'autre, celui qui est à la manoeuvre sur un projet qui englobe autant de sujets. Jean-Claude Mailly de Force ouvrière (FO) reprend la même expression. « C'est quand même curieux, dit-il, que sur des questions sociales, ce soit le ministre de l'Economie qui soit à la manoeuvre, dans l'élaboration de ce fourre-tout législatif qui relève par ailleurs d'une logique libérale ».

Selon le secrétaire général de Force ouvrière, c'est le ministre du Travail qui est compétent sur le travail du dimanche et c'est celui de la Justice qui devrait s'occuper des tribunaux de prud'hommes.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.