Accéder au contenu principal

Un rapport franco-allemand prône réformes et investissements

L'Allemand Henrik Enderlein (G) et le Français Jean Pisani-Ferry présentent leur rapport lors d'une conférence de presse à Paris, le 27 novembre 2014.
L'Allemand Henrik Enderlein (G) et le Français Jean Pisani-Ferry présentent leur rapport lors d'une conférence de presse à Paris, le 27 novembre 2014. REUTERS/Charles Platiau

Réformer le marché du travail en France en le rendant plus souple, et accroitre l’investissement en Allemagne. Telles sont les deux principales recommandations du Français Jean Pisani-Ferry et de l’Allemand Henrik Enderlein. Les deux économistes ont rendu public leur rapport demandé par leurs deux gouvernements sur les mesures que doivent prendre la France et l’Allemagne en faveur de la croissance.

Publicité

Coïncidence ou pas, le rapport est publié le même jour que des chiffres du chômage, particulièrement décevants. Il préconise plus de flexibilité du marché du travail et aborde le dossier sensible des négociations salariales et du smic.

« Les négociations annuelles obligatoires sur les salaires, obligatoires en période de très faible inflation, ce n'est pas nécessairement la bonne méthode. En période de très faible inflation, nous proposons de passer à un rythme triennal. Deuxièmement, nous disons que le smic est indexé sur les prix, ce que nous ne voulons pas mettre en cause, il est indexé aussi sur les salaires. Et si nous avons une évolution des salaires qui n'est pas en ligne avec l'évolution de la productivité, ça se reproduit sur le smic. Nous disons qu'il y aurait mérite à indexer le smic sur les prix et sur la productivité dans l'économie », a déclaré Jean Pisani-Ferry, auteur du rapport.

Des propositions qui ont reçu une fin de non recevoir du ministre de l’Economie Emanuel Macron : « Il n'est pas prévu, à travers la loi, de passer d'une négociation annuelle à une négociation triennale. Pour ce qui est du smic, il y a une réforme qui s'est faite en 2012, donc il n'est pas prévu de la modifier, même si sur le plan académique, je suis tout à fait lucide sur les tenants et les aboutissants qui sont décrits par les deux auteurs. »

Quant à l’Allemagne, le rapport recommande à Berlin de doubler ses investissements et d’accueillir plus d’immigrés, 300 000 par an, pour répondre à long terme au déclin démographique.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.