Accéder au contenu principal
Union européenne

Les projets de la France pour le plan Juncker

Jean-Claude Juncker, le président de la Commission européenne, le 22 octobre 2014.
Jean-Claude Juncker, le président de la Commission européenne, le 22 octobre 2014. Reuters/路透社

Ça se bouscule sur le bureau de Jean-Claude Juncker. 2 000 dossiers de projets d'investissements attendent un financement. Une liste encore incomplète présentée aujourd'hui par la Commission européenne. Selon le journal Les Echos, Paris va présenter 32 projets pour un montant de 48 milliards d'euros.

Publicité

La France compte sur l'Europe pour moderniser son réseau ferroviaire. On retrouve, ainsi, pour un investissement de 300 millions d'euros la liaison ferroviaire, le Charles-de-Gaulle Express, un train qui reliera Paris à l'aéroport principal de la capitale, et le projet de métro Grand Paris express.

Coté infrastructures, on retrouve l'extension du port de Calais ou le projet de gazoduc Val-de-Saône qui va traverser quatre départements. Paris veut également faire financer par l'Europe, un vaste plan banlieue pour un investissement de cinq milliards d'euros. L'objectif est de rénover 200 quartiers populaires, parmi les plus dégradés.

Paris veut, aussi, jouer la carte de l'innovation et du numérique. Ces deux domaines constituent 40 % du montant des projets français, contre 20 % en moyenne dans l’ensemble des 28 pays de l'Union. On retrouve, par exemple, un projet de numérisation de contenus éducatifs.

La compétition entre les Etats membres s'annonce difficile. L'Allemagne a soumis pour 28 milliards d'euros de projets, la Grande-Bretagne pour 63 milliards et l'Italie pour 81 milliards.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.